Point de vue équin

Se mettre dans la peau d'un cheval. Un exercice difficile que de comprendre ce qui peut bien se passer dans leur tête par les quelques indices qu'ils nous donnent. C'est pourtant le défi lancé par La Cavalière Blonde pour cette huitième édition de la Cavalcade des Blogs. Je change pour un temps de mes récits de rando et laisse donc pour quelques lignes la place à cette ponette de club qui a tant compté dans ma vie, pour vous parler d'un moment que nous avons partagé il y a bien des années, quand nous étions encore ados toutes les deux.



Voler


Tiens il sors les chandeliers. Et des barres. Chouette, on saute !

J'aime bien ça sauter, moi. Bon, j'avoue, au début, j'ai pas tout compris. Non mais c'est vrai quoi. Ils nous font passer juste là où il faut passer par-dessus l'obstacle alors qu'il y a plein de place de chaque côté ... Et, en plus, si on touche la barre, elle tombe. C'est vrai que je comprends pas toujours à quoi ça sert. Mais en fait c'est rigolo.

Enfin, maintenant que je sais comment on fait. Ben oui, il faut d'abord lever les pattes de devant, et après on fait passer celles de derrière. Quoi, c'est évident ? Non, pas pour moi. Il faut de la force dans les postérieurs pour ça. Et moi, la force, j'en ai pas trop. Il faut dire, j'ai les jambes toutes fines. C'est peut-être parce que je suis arrivée dans le monde comme un cadeau surprise sans être attendue. Enfin, ça, c'est ce qu'Elle dit.

Nous... il y a quelques années
Elle, c'est ma cavalière spéciale. Celle qui s'occupe de moi plus souvent que les autres. Je la reconnais toujours quand elle arrive, avec son double claquement de langue pour me dire bonjour. Des fois, elle me fait faire des exercices compliqués, mais elle prend aussi toujours le temps de s'occuper de moi, pour m'emmener en balade, me laisser courir ou juste me brosser. Du coup, je l'aime bien, Elle. Un peu plus que les Autres.

Elle dit aussi que je suis une chèvre. Mais oui, mais aussi, c'est plus facile de sauter les obstacles les 4 pattes en même temps, surtout si on n'a pas assez d'élan! Et de toute façon, c'est plus facile de sauter quand on a pas de cavalier sur le dos. Un petit saut de chèvre et hop, par terre. Et moi, je fais un tour tranquille, et à moi la liberté, toute seule par-dessus l'obstacle.

Donc, aujourd'hui, on saute. Avec mon copain gris (moi je suis alezane pommelée, c'est plus joli), on est échauffés. Alors, il y a un petit obstacle, une foulée de galop, et un deuxième derrière. Trop facile, je fais même pas la chèvre! Oh! Il a compris que c'était trop facile. La deuxième barre monte, monte, monte ... C'est haut ! J'y vais, j'y vais pas ? C'est ma cavalière spéciale, et il y a des choses que je ne ferais que pour elle. Alors j'y vais .

C'est parti. Au galop, on prend de l'élan. Je saute le premier petit obstacle. Dis donc, c'est haut devant! Mais Elle m'encourage, même si Elle est impressionnée aussi, je le sens. Les antérieurs qui se posent. Les postérieurs qui avancent, fort, là sous mon corps. Une impulsion, et les antérieurs qui décollent. Vers le haut, plutôt que vers l'avant. Voilà, mes yeux sont au-dessus de la barre. Et le nez. Les genoux repliés, sabots collés contre mon poitrail. Encore un effort. Je tends l'encolure, vers l'avant. Tous mes muscles qui se tendent, les postérieurs qui décollent. Surtout ne pas toucher. Je donne tout, Elle me suit.

Ça y est, on l'a fait ! Elle y a cru, alors j'y ai cru. J'ai poussé, j'ai tiré, je me suis fais oiseau, et nous volons, loin du sol, sans rien pour nous retenir. Déjà les antérieurs qui se déplient, pour regagner le sol, et reprendre notre course. Mais la chèvre garde un peu la tête dans les nuages, car maintenant je sais : je peux le faire.

Nous ... aujourd'hui
Ce petit texte en hommage à la générosité d'une ponette de club. Une ponette qui compense son manque de puissance par des sauts biscornus. Une ponette avec qui une complicité est née lors de ces deux années de demi-pension. Une ponette d' 1m45 qui, parce c'était moi, parce que c'était elle, parce que c'était nous, m'a permis, une fois dans ma vie, de franchir 1m30,  et de ressentir tout l'effort déployé pour cet unique instant. Jasmine, ma Jas, ma chèvre, pour ce que tu m'as donné, pour ce que tu donnes encore, à Chloé, à Pauline, et à tous les Autres, Merci.

9 commentaires:

  1. C'est vraiment beau de voir ce que les chevaux sont prêts à donner à leurs humains, quand la confiance est là. :)

    RépondreSupprimer
  2. Ton article est très touchant, c'est fou de voir ce que un cheval est capable de donner à son cavalier. Est-ce toujours la jument dont tu t'occupes?

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement la vie nous a éloignées. J'ai eu 18 ans, je suis partie faire mes études... Aujourd'hui je remonte dans mon club, donc une fois de temps en temps je peux la remonter. Et là il se passe ce truc magique qui fait que je me sens à ma place tout de suite. La dernière fois, ma mono m'a dit que ca faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas vu avancer comme ça, ca fait plaisir de se dire qu'il reste un petit quelque chose entre nous, même 9 ans après.
    En tout cas, aujourd'hui je réalise tout ce qu'elle a pu me donner, et c'est incroyable quand meme!

    RépondreSupprimer
  4. Très belle histoire de complicité.
    Bien raconté également
    très agréable à lire :)
    merci de ce partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile pourtant de savoir ce qu'il y avait vraiment dans sa tête, mais j'espère en effet que cette complicité était partagée.

      Supprimer
  5. oh tres joli texte !!!! ahhaha je me demande franchement comment aurais étais jas sans que tu lui apprenne tout ça :) en tout cas meme 9 ans apres il reste toujours un truc entre elle et toi et c'est vraiment trop chou !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chloé. Une chose est sûre, on n'oublie jamais ces bêtes-là! Et aujourd'hui, je suis heureuse de savoir que d'autres tiennent à elle et la chouchoutent!

      Supprimer
  6. Un tres belle histoire ! (comment j'ai pu passer à côté ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ♥
      Mais tu es passée à côté pour mieux la découvrir!

      Supprimer

Ce sont vos commentaires qui me donnent envie d'écrire de nouveaux récits. Alors n'hésitez pas: Sélectionnez "Nom/URL", indiquez un nom et laissez un message. Merci et au plaisir de vous lire.