Impressions - Tour Eiffel

Impressions: quelques mots jetés, souvenirs en désordre, images en vrac, d'une soirée d'hiver sur la Tour Eiffel.


Tour Eiffel. Deux mots bien trop simples pour décrire cette grande dame. Structure arachnéenne tissée de métal. Légèreté, finesse et élégance. Ivresse de la montée, vertige insensé. Et le temps, suspendu un instant, soulevé au-dessus de la folie de Paris. La nuit, cette amie seule capable de me réconcilier avec Paris. Quand dans un manteau nocturne brillent les monuments, sublimant la beauté, cachant les inavouables secrets. Le calme quand les sons de la ville nous parviennent assourdis, la surplomber nous éloigne d'elle pour mieux l'admirer. Les silhouettes qui se découpent, ces lieux si reconnaissables comme démarqués.




Sens dessus dessous

À nos pieds la Seine scintille, si près, si loin, jardin de reflets. Chemins mouvants, véhicules de lumière, vitesse au ralenti, animation et vie. Lignes droites, diagonales rompues, lointaines montagnes de bétons à l'éclat serpentin.





Paris vue du ciel, changement d'échelle. Vent et froid aussi perçants que la vue, regard jamais assouvi, esprit jamais lassé, objectif difficile à satisfaire. Faire le Tour, encore et encore. Voir les Champs, de Mars ou de l'Élysée, s'accrocher aux façades éclairées, cathédrale ou Tour.




Descendre, plus bas, rejoindre les bruits de la ville, s'en rapprocher sans toutefois les rattraper. Ici la Tour Eiffel se révèle. Plonger dans ses entrailles, transparence de finesse, absurde équilibre, monstre dévorant, cœur accueillant. Jour de calme, solitude presque, chemin couvert de métal en un salut qui s'incline, avoir pour soi une des merveilles du monde. Le regard qui s’abîme dans une nuit étincelante, vivante, prendre le pouls radouci de Paris, et se tenir en son cœur. Privilège simple, le partager d'un sourire, le froid, le vent et le moment grisants.

Gueule de fer

Mais où sont donc passés les touristes?
En tous cas, moi, j'en profite!
Jeux de lumières nocturnes observés d'au-dessus des toits, oeuvre d'art éphémère et quotidienne partagée par l'oeuvre d'art durable.

Redescendre, est-ce toucher terre? Longer les quais, solitaires. Le silence de la nuit, reflets de lumières, bords de Seine et ponts de pierre. Une ville dans la nuit, calme irréel, une autre vie de la Capitale.




Bref, Paris de nuit, vue de la Tour Eiffel un soir d'hiver, quand les touristes ont délaissé les lieux pour leur rendre un supplément d'âme.


J'avais prévu de vous raconter la fin de mon voyage en Normandie, mais le temps me manque pour vous l'écrire. Mais finalement, c'est beau aussi la Tour Eiffel, non? Si vous voulez découvrir la dame de fer, je n'ai qu'un conseil à vous donner: essayez un soir d'hiver, il y a peu de monde, et les lumières de Paris dans la nuit sont magiques. Munissez-vous d'un bonnet et d'une bonne paire de gants, le vent est mordant!

Je remercie aussi mon amie Julie pour les photos des lumières de Paris, puisque les miennes ressemblent plutôt à ça:

La photo floue, une certaine forme d'art...



Il m'aura donc fallu passer près de 5 ans à Paris avant de monter sur la Tour Eiffel, mais ça vaut le coup. Et vous, vous avez déjà pris de la hauteur pour admirer Paris? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. J'allais dire 'ouaah tu fais des photos magnifiques' mais tu m'as coupée dans mon élan x) la tienne est trop artistique pour moi :D et non, je n'y suis jamais allée, mais maintenant j'en ai envie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'en a quand même quelques une de moi des photos. Mais j'ai un compact pas top et une amie qui maîtrise la photo, alors j'ai demandé de l'aide ;-)

      Supprimer
  2. Les textes et les photos sont magnifiques ! Je n'ai pas encore fait la Tour Eiffel de nuit mais ça me donne vraiment envie d'y aller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! J'ai été étonnée du peu de monde qu'il y avait ce soir-là, mais du coup ça permet de vraiment profiter de la vue.

      Supprimer
  3. Ça c'est de l'art! :D

    Paris est une très belle ville, mais ce que je déteste le plus c'est le métro... xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, j'apprécie surtout Paris quand je peux la regarder avec des yeux de touriste! Parce que oui, c'est beau, mais y vivre, c'est une autre histoire ;-)

      Supprimer
  4. Que de belles photos !
    Et j'aime la tienne aussi, elle a un style :P.

    Joli texte, comme toujours ;).

    RépondreSupprimer
  5. Tu sais j'avais pas mal de photos comme la tienne (en plus floues ;-)).
    En tous cas le texte est toujours aussi magnifique et magique. Ça fait un bel au revoir à Paris. Bon retour dans ta plaine.

    RépondreSupprimer

Ce sont vos commentaires qui me donnent envie d'écrire de nouveaux récits. Alors n'hésitez pas: Sélectionnez "Nom/URL", indiquez un nom et laissez un message. Merci et au plaisir de vous lire.