Là où commence le voyage... Vers la Normandie

J'aime les débuts de voyage. Ils ont un charme bien à eux, ils sont un moment particulier, un temps de changement, une variation du rythme. Ils sont une transition, ils permettent une métamorphose, ils ont ce petit quelque chose. Le début d'un voyage, c'est le moment où l'esprit se pose, où s'ouvre l'envie d'autre chose, où les rencontres se font et les découvertes se dessinent. Alors voici l'un d'entre eux. De Paris à la Normandie, départ vers une randonnée cavalière et automnale.


Sur la route


Depuis quelques temps me taraude un besoin d'espace et de changement. Une envie d'ailleurs et de nouveautés. Je saisis alors cette opportunité qui m'est donnée, celle de partir ailleurs avec pour une fois quelqu'un que je connais, une amie à mes côtés.

Un voyage pas si lointain, mais déjà rythmé par les étapes. Il n'est pas besoin d'être arrivé pour être déjà en voyage. Le train bondé pour quitter Paris, passer des graffitis aux usines délaissées. Croiser et recroiser les méandres d'une rivière. Rencontrer des compagnons de voyage, parisiens perdus loin de leur chemin habituel.

La gare au cœur de Rouen, entourée de beaux monuments, face à nous le donjon, ronde silhouette. Attendre la bus avec la nuit qui tombe. Le trajet dans le soir, les maisons qui petit à petit s'effacent. Soudain, je découvre que le terrain est vallonné quand nous abordons une montée. Un bus qui quitte la nationale pour zigzaguer de village en village, et moi qui tente de percer la nuit pour deviner ce que demain nous réserve. Réussir à ne pas manquer l'arrêt, descendre, et se retrouver un moment sur une petite place sans lumière au milieu de nulle part, à nous demander ce que nous faisons là. Le silence assourdissant après les moteurs ronronnants.

Jusqu'à l'arrivée salvatrice (et rapide) de notre guide Patrice. Du train à la voiture, changement d'échelle, comme celui de la Capitale à la Campagne. Les routes de plus en plus étroites, bordées par la forêt qui nous attends demain. Il faut savoir oser pour s'aventurer sur les deux ponts étroits qui nous mènent pourtant vers une maison accueillante. Une équipe de cavaliers et futurs cavaliers du week-end. Une longue tablée servie avec les bons produits du terroir. Même les truites viennent d'ici. Et les "crocs" aux pieds s'il vous plait!

Alors un dernier trajet, montée en lacet "rue de la forêt", pour rejoindre la grande maison qui veillera sur notre sommeil.


C'est ainsi que la route qui débute un voyage ouvre votre esprit et vous emmène vers ailleurs, vers de nouvelles rencontres et de nouvelles découvertes. C'est ainsi que je suis arrivée en Normandie, avant une randonnée à cheval que vous pourrez découvrir ici dès jeudi.

Retrouvez d'autres débuts de voyages.

On reste en contact? Suivez-moi sur Twitter! @CavalierreRando


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Tu me mets l'eau à la bouche avec ce début de voyage ! J'ai hâte de découvrir la suite de ce séjour en Normandie avec le récit de la randonnée :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te fais pas attendre trop longtemps alors! C'est pour jeudi!

      Supprimer
  2. Ça me rappelle de bons souvenirs, encore merci de m'avoir embarquée dans tes valises. J'ai hâte aussi de lire la suite.

    RépondreSupprimer

Ce sont vos commentaires qui me donnent envie d'écrire de nouveaux récits. Alors n'hésitez pas: Sélectionnez "Nom/URL", indiquez un nom et laissez un message. Merci et au plaisir de vous lire.