Comment vous parler de Paris?


Comment vous parler de cette ville qui fut mon quotidien?


Comment vous parler de toutes ces petites choses qui d'habitude font mon bonheur en voyage ?


Comment vous parler de Paris?


Je pourrais vous raconter Paris par ses bruits et ses sons, mais alors je vous dirais les motos qui vous pétaradent aux oreilles et le grondement incessant des véhicules.

Je pourrais vous raconter Paris par ses oiseaux, mais alors je vous conterais les pigeons manchots et les moineaux bavards.

Je pourrais vous raconter Paris par ses habitants, mais alors vous découvririez les délaissés de la ville, les insensibles pressés, les vaches au mastiquement bruyant et les généreux qui partagent sans hésiter leur musique avec les voisins.

Je pourrais vous raconter Paris par ses odeurs, mais je préfère vous les épargner...

Paris, cette ville aux détails qui me font fuir. Et pourtant, je crois qu'elle peut être si belle. Paris, cette ville qui s'avilit pour mieux dissimuler son charme. Je crois que je ne pourrais aimer Paris qu'en adoptant le regard libéré du voyageur, en cherchant les détails uniques et révélateurs. Alors j'ai cherché, et j'ai trouvé pourtant les belles choses de cette ville, en quittant mon point de vue quotidien pour porter sur elle un autre regard.


Comment vous conter les beautés de Paris?



Paris la belle et ses façades sculptées, ses portes massives qui cachent aux regards des passants de lourds secrets.

J'ai vu la Tour Eiffel, compagne élancée qui me salue à chaque coin de rue dans mon trajet quotidien. Géante de fer ou d'acier, qui se pare à la nuit venue d'éclairs scintillants.


Comment visiter Paris?

Paris et ses fragments de sagesse jetés sur les murs.

Le toit doré des Invalides, qui se dresse au bout d'un jardin rectiligne.

Les petits parcs, qui annoncent sans concession qu'ils seront fermés en cas de tempête.

Le jardin du Luxembourg, verdure à traverser au cœur de la ville, ses lourdes chaises vertes, ses grilles ornées d'expos photos et ses poneys qui me ramènent à ma passion. Ses statues à la coiffure de piquants hérissés. Le silence feutré de ce jardin un dimanche enneigé. Les sombres branches émeraude devant les ambres de l'automne.

Le Panthéon qui lui fait face, imposant hommage d'un pays reconnaissant.

Le Grand Palais et son toit de lumière, qui parfois accueille mes amis à sabots.

Cet homme de pierre, nu et fier sur un balcon. Ces cuirasses vides de spadassins romains gravées sur un mur.

Ce drapeau dressé vers le ciel du soir, éclairé d’une lumière irréelle, aux couleurs mouvantes de la France.

Cette drôle de penseuse en bronze, assise sur son banc au coin d’une porte. Un bâtiment à la façade de pierre éclairée de bleu-blanc-rouge.

Les écailleurs qui surgissent aux coins des rues, coquillages et crustacés pour restaurants animés .

Cette éphémère statue d'un gros bonhomme tout nu posé devant un temple de l'enseignement, et qui soudain a disparu. Cet ange sans ailes dressé en équilibre sur un toit, prêt à s'élancer.

La cicatrice profonde d'une ancienne voie ferrée qui offre un refuge pour une verdure presque sauvage.

Paris qui, la nuit venue, revêt son habit de lumière pour se mettre en Seine. Traverser ses ponts éclairés pour admirer le serpent d'eau qui se faufile entre les quais, cerné par les pierres chargées d'histoire. Admirer les reflets multicolores et changeants les jours de pluie. La Tour Montparnasse, rigide sentinelle, consent dans le noir à se parer de traits colorés.



Paris, fille de joie parée de breloques étincelantes et clinquantes pour dissimuler ses imperfections, Paris demoiselle au raffinement de façade, Paris ville de contrastes.

Paris, vous l'aurez compris, est cette ville que, malgré ses beautés, je n'aurais jamais su aimer. Paris dont on découvre la beauté en levant les yeux au ciel.

J'ai quitté Paris, et je ne veux me souvenir que de ses beautés, Paris ville aux mille visages, Paris l'amie du voyageur.
Et vous, saurez-vous me parler de Paris?

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. Très joli texte très poétique comme souvent... Tu sais ce que je pense de Paris, on a eu la même intuition et le même besoin de parler d'elle à quelques jours d'intervalles... Nos points de vue ne sont pas si différents^^ Sauf que toi tu as jeté l'éponge et moi je m'accroche car paradoxalement je ne me vois pas vivre ailleurs.Merci Emilie pour ce beau partage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bizarrement, c'est quand j'ai été sûre de partir de Paris que j'ai vraiment pu l'apprécier. J'ai trop besoin d'espace pour que le mode de vie parisien me convienne. Mais heureusement qu'il y a des gens comme toi qui l'aiment!

      Supprimer
  2. géniales les photos by night ;) Pour moi qui habite à quelques stations de RER, c'est toujours un plaisir d'aller à Paris, qui a ses charmes et ses défauts ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, une ville avec ses qualités et ses défauts, belle mais pas toujours facile à y vivre.

      Supprimer
  3. Paris est surtout une ville multiple, une ville que j'ai pris plaisir à parcourir en long et en large, à découvrir les recoins lors de mes 2 premières années à côté d'elle, une ville dont je me suis éloignée pour un coin de verdure mais où je revenais travailler chaque jour sans plus pouvoir l'apprécier sauf à de très rares occasions.... une ville que je découvre sous un jour nouveau, où j'ai retrouvé l'oeil extérieur du début, l'oeil qui me fait n'en voir que les charmes lorsque maintenant que j'en suis loin, je n'y vais qu'épisodiquement.... sans jamais véritablement regretter de l'avoir quittée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins totalement sur ce ressenti, même si moi j'ai toujours eu du mal avec elle.

      Supprimer
  4. Ah Paris, je partage le même sentiment que toi, je préfère la voir avec mes yeux de touristes, découvrir que dans les méandres de ses grandes rues bruyantes, il existe des coins bien plus calmes et reposants. Certains ou il ferait même bon de vivre, si si ça existe. Paris c'est aussi avec des amis, pour se retrouver boire un coup, ou tout simplement parler de tout et de rien. Paris me surprendra toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr, le plaisir de découvrir un lieu est toujours décuplé quand il est partagé.

      Supprimer
  5. J'aime bien comment tu en parles :)
    Mais malheureusement je déteste Paris et je pense pas que quelqu'un arrivera à me faire changer d'avis... ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça, je peux te comprendre. Et pourtant il y a vraiment des endroits superbes à Paris, il faut juste éviter le métro et le rer (entre autres)

      Supprimer
  6. Oublions le périph et le métro aux heures de pointe, la pollution, l'anonymat...
    Pour moi, Paris, c'est comme un ciel changeant du matin au soir. A la fois électrique, romantique, culturelle, secrète, insolite... Une ville aimant dont j'aime m'échapper pour mieux la retrouver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, c'est tout cela que je n'arrive pas à oublier! Mais j'aime bien comment tu la décris.

      Supprimer
  7. Je suis comme beaucoup d'autres : Paris, la visiter le temps de vacances, oui, mais y habiter...jamais !
    Et pourtant, mes parents y ont vécu avant ma naissance, et se sont rencontrés là-bas...

    RépondreSupprimer
  8. J'étais comme toi, mais les études m'y ont conduite. Maintenant, je peux te confirmer que je ne souhaite pas y vivre, mais "il ne faut jamais dire jamais".

    RépondreSupprimer

Ce sont vos commentaires qui me donnent envie d'écrire de nouveaux récits. Alors n'hésitez pas: Sélectionnez "Nom/URL", indiquez un nom et laissez un message. Merci et au plaisir de vous lire.