Comment s'équiper pour une rando à cheval en hiver

L'hiver est là, avec sa lumière si particulière, ses paysages enneigés, ses arbres dévêtus et ses lacs gelés. Rien de tel pour faire une rando originale et inhabituelle. Oui, mais voilà. Avec l'hiver est aussi venu le froid, celui qui nous fait apprécier la chaleur au coin du feu.


Mieux vaut être bien équipé pour affronter une telle météo

Alors, si vous voulez profiter de cette saison si particulière, mieux vaut être bien équipé. Idem si vous souhaitez visiter un pays réputé pour ses températures basses, comme la Mongolie (voir la photo ci-dessus...). Voici donc quelques conseils pour vous équiper pour une randonnée équestre hivernale ou dans un pays froid, tirés de mon expérience, ainsi que ceux glanés au cours de mes rencontres avec d'autres habitués de la randonnée équestre.

Il faut avant tout penser que vous allez passer plusieurs heures à cheval, dehors sans forcément pouvoir vous réchauffer, et que vous ne pouvez pas toujours prévoir la météo à l'avance!


Première couche: les sous-vêtements


Ceci n'est PAS un équipement adapté... pour la randonnée à cheval...
(Non, ce n'est pas moi!)
Et oui, quand on passe 5 ou 6 heures à cheval par jour,  mieux vaut penser confort jusqu'au bout. Alors les filles, on oublie la dentelle! À moins d'avoir prévu une rando romantique en tête à tête, mais bon, de toute façon, les effluves de cheval, c'est pas ce qu'il y a de plus sexy! Alors pensez soutien-gorge ou brassière de sport. Et surtout, on la teste à l'avance, parce que si elle est mal adaptée, après quelques heures de trot, ça fait mal (expérience vécue!).


Deuxième couche: les vêtements


Prévoyez d'empiler les couches. Mais attention à l'effet bibendum, mieux vaut rester confortable. Pensez à choisir de préférence des tissus respirants, notamment pour le t-shirt. Par dessus, un sous-pull et une bonne polaire devrait faire l'affaire. Attention aux vêtements avec des cols, ça ne s'empile pas bien. Personnellement, je me fournis au rayon ski de Decat', c'est bien adapté pour le froid, et pas trop cher. Une "co-randonneuse" m'a rapporté que le Damart, c'est aussi top.


On empile les couches!

Par dessus, prévoyez un manteau suffisamment long pour bien vous couvrir même assis à cheval. Sinon, gare au courant d'air froid dans le bas du dos. Perso, j'ai un manteau de ski, avec un élastique qui se ferme en bas, ça marche bien aussi. Pensez imperméable et imperméabilisant pour la pluie éventuelle!

Pour le pantalon, préférez un pantalon doublé à l'intérieur. Perso, j'ai testé le Kipwarm (toujours Décathlon) cet hiver, et c'est vraiment pas mal. Néanmoins, pour des températures proches de 0ºC, je n'ai pas eu froid,  mais pas spécialement chaud non plus. Je conseille donc une paire de collants en dessous si les températures s'annoncent froides pour toute la journée.

Attention, en cas de pluie, voire de neige,  il faut absolument vous protéger les cuisses, sinon vous allez finir frigorifiés (là aussi, je parle d'expérience, vive la Mongolie)! Le KipWarm vous protège très bien en cas d'averse, mais je n'ai pas testé en cas de pluie continue. J'aime beaucoup les Rainlegs, c'est pratique, léger, ça tient chaud et ça protège bien les cuisses de la pluie, malgré quelques inconvénients (pour en savoir plus, mon test des Rainlegs, c'est par là). Bien sûr, les inconditionnels de la randonnée vous conseilleront l'imperméable long qui vous couvre des pieds à la tête, mais là c'est votre budget qui va jouer!


Troisième couche: les extrémités


C'est le point essentiel à ne pas oublier, parce que c'est là où on perd le plus de chaleur.

Ce point sera probablement évident pour tous les cavaliers ayant passé ne serait-ce qu'une heure à cheval en hiver. La joie des orteils glacés... Là encore, on empile les couches, et on passe par le rayon ski. On en profite pour remiser les boots en cuir et les remplacer par des chaussures d'équitation rembourrées ou des chaussures de rando. Mes orteils sont la seule partie de mon anatomie qui a souffert lors de ma dernière rando hivernale, probablement parce que je n'avais pas appliqué ce bon conseil: il faut choisir des chaussures un peu trop grandes pour ne pas être serré dedans. Mieux vaut mettre moins d'épaisseurs de chaussettes que d'être serré dans ses chaussures. Je retiens pour la prochaine fois!


Laquelle choisir?

Pour les mains, il faut pouvoir tenir et sentir ses rênes, ne pas oublier qu'on est sur le dos d'un être sensible aux réactions parfois inattendues. Donc pour une fois, on évite le rayon ski et surtout les gants de ski, pas du tout adaptés! Si en plus, vous êtes comme moi et aimez prendre des photos à cheval, ça se complique. Mais j'ai trouvé une astuce qui marche bien. Prenez des gants d'équitation chauds, qui se retirent facilement, et ajoutez en dessous une paire de sous-gants en soie. Vous pourrez ainsi retirer la première paire de gants, et avoir assez de sensibilité pour appuyer sur le déclencheur sans vous geler les mains! Pour la pluie, je viens de découvrir qu'il existe aussi des gants KipWarm, sur le même principe que le pantalon du même nom. À tester donc!

Et pour finir, le visage. Je trouve que les oreilles ont tendance à imiter les orteils dans leur tentative de devenir des glaçons. Mais avec la bombe sur la tête,  trop compliqué pour le bonnet.  Il existe bien des cagoules spéciales équitation,  mais je ne trouve pas cette solution très pratique. J'ai donc opté pour le bandeau, qui protège bien, même si il faut bien le coincer au niveau du front, sinon ça retombe sur les yeux. À utiliser avec un cache-col, pratique car il peut aussi se remonter pour protéger la bouche et le nez en cas de froid trop intense. Une autre solution sympa, observée chez un autre randonneur avec qui j'avais voyagé en Mongolie, c'est le chèche. C'est modulable, utilisable comme une écharpe, et suffisamment fin pour être glissé sous la bombe et donc protéger ainsi aussi les oreilles et la tête. En cas de météo inattendue, une longue écharpe peut aussi être utilisée ainsi. La mienne a sauvé mes oreilles en Mongolie.


Prête pour randonner à cheval un premier janvier 2015
(Oui, en exclusivité mondiale, cette fois, c'est moi!)

Quatrième couche: les accessoires


Une petite bouillotte chauffe-main peut être utile, mais surtout n'oubliez pas d'emporter partout votre chaufferette vivante: un cheval nounours pour glisser vos doigts sous sa crinière. Vous pouvez même tester la monte à cru sous la neige, votre cheval vous transmettra sa chaleur!



Voici donc une liste non exhaustive pour vous prouver qu'il suffit d'être bien équipé pour profiter pleinement du bonheur apporté par une randonnée équestre hivernale.

Et vous, quels sont vos trucs pour affronter le froid à cheval en hiver?


Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Hihi le froid c'est horrible !!!! Les produit Damart sont cher mais il sont parfait !! Il nous gardent au chaud et il dure longtemps =) Il existe les chaufrettes pour les pied que l'on glisse dans les chaussures =) A cheval c'est plutot confortable sinon a pied j'aime moins !

    Dans mon decathlon il n'y a pas les pantalon KipWarm la derniere fois que j'y suis aller .... Tous le monde en parle mais je ne le trouve pas (je prfr l'essayer que d'acheter sur internet) !

    Enfin article sympa et pleins de chaleur ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas testé les Damart, mais je n'en entends que du bien, donc ça doit valoir le coup de s'équiper avec. Les chaufferettes pour pieds, je connaissais pas, mais vu les désamour de mes orteils pour le froid, ça pourrait être une bonne idée!

      Supprimer
  2. Tu as fait cet article spécialement pour moi, c'est gentil ;-). J'ai bien peur que dans la contrée où je vais aller le KipWarm ne soit pas suffisant, donc pour moi ce sera sans doute le pantalon de ski.
    J'aurais un conseil à ajouter ; éviter le coton en première couche car lorsque l'on transpire ça sèche très mal et du coup on a encore plus froid, préférer les matières dites techniques telles que le synthétique ou la laine mérinos (c'est pas mal, ça tient chaud et dixit la vendeuse du vieux campeur "ça ne pue pas").
    En effet pour les chaussures il ne faut pas être trop serré dedans, prendre une pointure en plus, il faut que les orteils puissent bouger. Pour les pieds il existe comme pour les gants des chaussettes de soie, à voir si ça tient aussi chaud.
    En tous cas grâce à tes conseils je sais quoi mettre dans ma valise pour parer au froid polaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement d'accord pour les matières techniques, c'est super!
      Et c'est vrai que notre traducteur en Mongolie montait en pantalon de ski aussi, je n'y pensais plus, mais ça doit être bien pour ta contrée lointaine! Vu mon test vers 0°C, en effet, je pense pas que le KipWarm suffise par -20°C...
      Tu nous diras ce qui est efficace en revenant! :-)

      Supprimer
  3. Pour mes orteils, j'ai beau le savoir et en faire l'expérience encore et encore, je n'arrive pas à me contenter d'une seule paire de chaussettes, du coup je me retrouve engoncée dans mes chaussures, et en moins de deux, je marche comme un pingouin parce que je suis gelééée ! Un jour peut-être... ^^

    J'ai les gants Kipwarm, ils sont tops ! Très fins, mais ils sont plutôt efficace pour cette épaisseur. Mais comme toi, j'aime bien avoir les mains libres de prendre des photos ou autre, du coup pour moi c'est les mitaines sous des gants chauds, je me sens moins engoncé dans mes gants qu'avec une paire plus fine.

    Et l'autre jour, je suis partie à cru sur Kalinka, sous la neige... en jean. Ca n'était pas prévu à la base, et donc je suis revenue avec les cuisses trempées et gelées, les muscles qui ne répondaient plus, si bien que j'avais du mal à marcher, j'ai manqué plusieurs fois de me retrouver par-terre. Il faut bien faire de mauvaises expériences de temps en temps :P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah 2h à cheval sous la neige en pantalon d'equit, j'ai testé! C'est horrible! C'est là que les Rainlegs c'est pratique, tu peux facilement les avoir sous la main pour un imprévu parce que ça prend pas de place dans le sac et même sur toi en "banane"!
      Du coup, les gants KipWarm, c'est imperméable? C'est vraiment le truc qui me manque, des gants pour la pluie!

      Supprimer
    2. En effet, ça peut être pratique dans ce genre de situation, j'y songerais pour plus tard, pour le moment nous ne sommes pas prêtes de repartir en balade, Louloute vient de se faire une tendinite.

      Pour les gants,le dessus est déperlant, comme le pantalon (même matière), et au niveau de la paume de la main et des doigts, c'est plus une matière genre daim synthétique, il y a une super bonne accroche en toute circonstance je trouve. Et ils sont super agréables à porter. Mais je ne les ai pas testés sous une bonne averse, du coup je ne peux pas te dire s'ils sont vraiment imperméables.

      Supprimer
    3. Bon déperlant dessus, c'est déjà mieux que rien^^ Va falloir que je teste.
      Soigne bien ta Kalinka!

      Supprimer
  4. Les t-shirts techniques décath pour le ski sont top, même sous une veste de CSO en plein hiver de ce que Mr 1er m'a dit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien le croire, j'ai testé le sous-pull seulement et c'est top. Je regarderai les t-shirt la prochaine fois que j'y passe, merci!

      Supprimer
  5. J’essaie de rattraper mon retard sur ton blog mais pas facile ! :) Pour les cache-col et chèche c'est bien vu, d'autant qu'on nous interdit parfois l'écharpe pour des raisons de sécurité. Moi j'ai souvent le problème des orteils congelés et je testerai tes astuces. Bon sinon rien à voir avec l'hiver mais lors de mes rando j'opte toujours pour la banane (so trendy ;). Elle est peu encombrante et permet de glisser appareil photo, téléphone, encas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai la banane! A l'étranger, c'est bien aussi pour y transporter ton argent et tes papiers!
      Bonne lecture alors!

      Supprimer

Ce sont vos commentaires qui me donnent envie d'écrire de nouveaux récits. Alors n'hésitez pas: Sélectionnez "Nom/URL", indiquez un nom et laissez un message. Merci et au plaisir de vous lire.