Une question de caractère

En plus d'être une voyageuse à cheval, je suis aussi une cavalière de club. Une accro aux chevaux à qui les contraintes de la vie n'ont pas (encore) permis d'avoir son propre cheval. Pourtant, c'est auprès de ces sources de bonheur à quatre jambes que je trouve mon équilibre.

Alors je monte en club. Dans ce même club où j'ai fait mes débuts il y a bientôt 15 ans (Ah oui quand même, et ils me supportent encore!) et qui m'a accueillie à nouveau. Ce poney-club où j'ai tout appris sur le dos de montures d'1m48 au garrot maximum. Même si j'ai depuis longtemps appris à monter sur le dos de ces grandes montures que l'on nomme chevaux, j'ai gardé la conviction qu'un poney peut en faire autant qu'un cheval, qu'il est tout aussi capable de dérouler une reprise de dressage de qualité ou de gagner une épreuve de CSO face à des chevaux.


Vive les poneys

Sauf que depuis ces années, j'ai grandi vieilli et pris quelques rondeurs. Je suis rentrée dans la catégorie des adultes, ceux qui montent à cheval, parce que le poney, ce n'est plus de leur âge. Alors je monte à chaque reprise le cheval que me confie ma mono. Souvent le même d'ailleurs, puisque que c'est toujours un poney-club et qu'il n'y a donc ici que 4 chevaux, tous des hongres, et que j'ai plus d'affinités avec certains qu'avec d'autres (autrement dit, je suis un peu fâchée avec les paquebots qui ne s'incurvent pas).

Bien sûr, je me fais plaisir à cheval, mais il restait toujours une petite appréhension au fond de moi, et comme un manque inexplicable après chaque séance d'équitation.

Et puis, à force de glisser que j'aimerais parfois monter à poney, j'ai été entendue. J'ai d'abord retrouvée celle qui fut ma demi-pension. Le genre de reprise dont on descend avec un sourire qui monte jusqu'aux yeux, de celles qui sont une évidence. Soudain l'appréhension et le doute s'envolent pour être remplacés par une sensation de réussite et d'euphorie. Bien sûr, c'est un peu parce que c'est Elle, et qu'Elle est irremplaçable.

Mais au delà de cela, il y autre chose. Parce que j'ai ensuite monté d'autres poneys, des jeunes en plus, et pas forcément les plus faciles. Et moi qui avait parfois encore peur à l'obstacle, avec cette petite grise à l’œil vif, j'ai vu cette inquiétude s'envoler un peu plus avec chaque saut réussi, ce qu'elle ne faisait pas à cheval.

J'ai ensuite pu monter une 5 ans connue pour son stress et ses démarrages intempestifs agrémentés de quelques figures de rodéo. Et là, je me suis sentie à ma place, posée, j'ai trouvé mon équilibre et nous avons travaillé toutes les deux dans le bon sens. Une impression qui s'est encore confirmée quand je l'ai remontée. Une ponette au caractère bien trempée, une vraie jument pourrait-on dire, et voilà que je me sens bien dans mes boots.

Le plus drôle, ce qu'avec l'autre poney que j'ai monté, un plus jeune mais considéré comme plus facile, ça a été une vraie catastrophe. Je me suis fait promener pendant toute la reprise (mais je suis pas tombée quand même, faut pas abuser non plus). C'est un gentil, mais trop speed pour moi.

Ce que je conclut de cette expérience, c'est que je suis définitivement une cavalière poney. Non seulement je suis plus à l'aise sur leur dos, mais en plus je pense que je monte mieux, plus décontractée et plus efficace. Il faut juste que je choisisse les plus porteurs.

Et puis aussi, au fond, je crois que je ne m'entends pas avec les hongres, trop uniformes à mon goût. Moi, j'aime bien les juments avec un caractère affirmé, de celles qui sont parfois imprévisibles et pourtant tellement attach(i)antes.

Ce que j'ai compris ainsi, c'est qu'on a beau être capable de monter tous types de chevaux, il en est certains qui nous correspondent mieux, et ce ne sont pas forcément ceux qui plaisent le plus aux autres.

Voici donc mon conseil: regardez ces chevaux que vous préférez, et vous leur trouverez sûrement des ressemblances, de celles qui vous correspondent, peut-être même sans que vous vous en soyez rendu compte.


Alors, oui, j'aime les ponettes, et j'assume! Et vous, quel sont les caractéristiques de vos chevaux préférés?

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires:

  1. Poney poney poney poney :D Poney mille fois ! Même si j'ai déjà eu des coups de coeurs pour des grands chevaux, j'espère pouvoir rester sur des montures de moins d'1m48 le plus longtemps possible (comme je suis une naine, je suis tranquille). Et pis on tombe de moins haut :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On tombe de moins haut, mais on tombe quand même, j'ai retesté mardi ;-)
      Moi, mon plus gros problème (sans mauvais jeu de mots), c'est pas ma taille, c'est plutôt le poids malheureusement!

      Supprimer
  2. Grande question pour moi plutôt poney ou plutôt chevaux ?? Je dois reconnaître que je trouve plus facilement ma place sur les petits gabarits (autant en hauteur qu'en largeur) et que je préfère groomer des poneys en attelage (question de taille et de sensations) mais pour ce qui est du caractère, j'ai tissé de meilleurs relations avec des chevaux qu'avec des poneys ( pourquoi? j'en sais rien du tout ^^)

    C'est super que tu es pu remonter dans ton premier club, et que tu es pu faire entendre tes préférences. Quelle chance !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l'important, c'est de trouver un animal qui nous corresponde, poney ou cheval. Peut-être un petit cheval avec un vrai caractère de cheval pour toi alors?

      Supprimer
  3. Ah moi j'aime bien les petits chevaux... alors que je fais 1m81, normal :D
    Mais depuis que j'ai réalisé qu'il pouvait avoir une harmonie entre des grands et des petits chevaux, oui c'est possible, je ne me prive plus, tant que l'animal est suffisement porteur (même si je ne pèse pas bien lourd), ça va :)
    (bon après mon DP fait 1m75 au garrot mais bon les coups de coeur ça ne se commande pas ^^)

    C'est cool en tous cas que ton club aie fini par entendre tes préférences :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A force de m'entendre réclamer, ma mono a bien voulu être gentille avec moi ;-)
      Et c'est sûr, l'essentiel, c'est de se faire plaisir!

      Supprimer
  4. Poneeeeey !! :D

    En club j'ai toujours monté des poneys. J'ai pu faire durer le plaisir d'avoir les pieds qui traînent par-terre parce que je suis un petit gabarit. Le premier cheval sur lequel je me suis posée, bah... c'était Kalinka ^^.

    Mais mon cœur bat toujours pour les poneys et leur jolies frimousses et caractères de... poneys (puis aussi on tombe de moins haut :P). Ponettes aussi de préférences, dans l'idée, mais en pratique, j'ai eu plus de chouchous poneys que ponettes. J'ai un cœur d'artichaut :3.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive les poneys! Au moins, tu as trouvé un critère sur deux, vu que tu as choisi une jument!

      Supprimer
  5. Moi je les aime tous...lol Non, bon, j'avoue que je ne me suis jamais trop posée la question. J'aime les chevaux bien ronds et puissants quand il s'agit de faire du dressage ou de la balade, mais après je crois que je n'ai pas vraiment de préférence. Comme tu le dis, chaque cheval a son caractère qui correspond plus ou moins. Je peux juste dire une chose : un étalon en balade, pour en avoir monté un une fois, ce n'est pas l'idéal du tout... Disons qu'il y a plus relax :/
    Tiens et j'ai remarqué autre chose : quand on est de mauvaise humeur, le cheval l'est souvent aussi. Un vrai miroir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bizarrement, j'ai fait toute ma rando au Sénégal sur un étalon, et j'avais tendance à l'oublier parce qu'il n'a pas bougé de la rando, même en croisant des juments! Encore une fois, une question de caractère.
      Et tu as raison, les chevaux sont très sensibles à nos humeurs, et ils savent en profiter.

      Supprimer
  6. Et bien moi j'aime plutôt les grandes girafes, les chevaux les plus grand et les plus speed, les plus difficiles sont mes montures préférées ! Mais comme on fini toujours avec un coup de coeur, j'ai un petit cheval tout gentil X)

    J'adore ton article ! J'aime j'aime j'aime ta façon de déclarer ton amour pour les ponettes !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cyrielle <3
      C'est marrant les coups de cœur, on ne sait jamais quel cheval on va choisir finalement! Souvent le plus inattendu ;-)

      Supprimer
  7. J'ai pas fait beaucoup de poney donc je saurais pas dire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui forcément! Il faut essayer alors ;-)

      Supprimer
  8. Bah, moi j'ai tout simplement décidé de ne pas choisir, c'est bien mieux comme cela ! Ma DP actuelle est un cheval, mais quand j'aurai mes chevaux plus tard (un beau jour...), je prendrais des deux !
    A cause de ma taille (1m70), je ne me sens par contre pas à l'aise sur des poons en-dessous d'1m45... Il me faut des grands grands !
    Bouh, tu aimes les juments ^^... Moi je supporte pas !!! En club, j'ai connu plus de hongres que de juments, et les rares qu'il y avait étaient quasiment toutes des enquiquineuses (au box ou montées)... puissance 10 ! Et franchement, les "chaleurs" n'excusent pas tout ! De vraies p'tites pestes;)...
    Donc vive les hongres et les entiers =) ! (Vive les mecs quoi^^ !)
    Mais je suis moi aussi fâchée avec les paquebots qui ne s'incurvent pas : 3 km d'encolure devant, ascension du Mont Everest au montoir, amplitude de dynosaure... Beuk !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais non, les hongres c'est monotone, ils sont trop gentils y'a pas de surprise :-p Moi j'aime bien les pestes!
      Ne pas choisir, c'est une bonne solution aussi. Je verrai bien ce qui se présentera!

      Supprimer

Ce sont vos commentaires qui me donnent envie d'écrire de nouveaux récits. Alors n'hésitez pas: Sélectionnez "Nom/URL", indiquez un nom et laissez un message. Merci et au plaisir de vous lire.