Des chevaux dans la ville

Thème du projet 52 cette semaine: Ville.


A priori pas un thème facile en lien avec les chevaux. C'est pourtant à la ville que je me suis rendue récemment pour voir des chevaux, et plus précisément à la Capitale, pour assister au Saut Hermès.


Un concours de saut d'obstacles international qui se tient tous les ans sous la magnifique verrière du Grand Palais, l'extérieur en intérieur.


Un après-midi conclu par le spectacle d'Alexis Gruss, qui tresse les rubans à l'aide de ses chevaux dans un ballet féerique. Les chevaux en ville, c'est magique!



Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

[Événement] Tournée du Pony Express

Tu as parfois envie de recevoir une surprise dans ta boite aux lettres? Tu aimes les chevaux et adores en parler sans fin? Tu collectionnes tous les objets qui ont un rapport de près ou de loin avec les chevaux? Tu as envie d'échanger sur ta passion dévorante de l'équitation?

Alors la tournée du Pony Express est pour toi!




Le principe de la tournée


Je te propose de participer à cet événement exceptionnel! Le principe est simple: il s'agit d'une chaîne de courriers entre passionné(e)s de chevaux. Chacun envoie un petit colis au suivant, qui en envoie un au suivant, qui en envoie un au suivant, etc... jusqu'à boucler la boucle.


Qui peut participer?


Tout le monde! Il suffit d'aimer les chevaux et de s'engager à participer, pour ne pas rompre la chaîne. Pour garder la surprise, je centraliserai les inscriptions et vous saurez à qui vous envoyez un colis, mais pas qui vous l'envoie!


Que mettre dans le colis?


Ton colis devra respecter le thème: les chevaux, et prendre en compte les goûts du destinataire.

Ta malle devra contenir:
  • Une missive personnalisée: lettre, poème, histoire, carte postale, à toi de choisir.
  • Un ou deux petits cadeaux, avec une petite touche personnelle si possible: accessoire fait maison, brosse décorée, livre équestre, carnet décoré, ... Laisse parler ton imagination! Pour que chacun reçoive un cadeau de même valeur, prévois un budget d'environ 10€ pour les cadeaux.
  • Le tout dans un joli emballage.


Comment participer?


Envoie-moi un mail avant le 3 mai 2015 à emilie@cavalierre.fr avec les infos suivantes:

  • Ton nom et ton adresse
  • Une petite présentation de toi (sexe, âge, goûts, comme tu veux)
  • Ce que tu aimes en rapport avec les chevaux, et ce que tu n'aimes pas
  • Tes autres passions non équestres
  • Si tu veux, une photo de ton dadou que tu aimes
Toutes ces infos seront transmises à celui qui t'écriras pour qu'il puisse personnaliser ton colis, alors à toi de choisir ce que tu veux qu'il sache sur toi!

Et quand tu auras reçu ton colis, envoie-moi un petit mot avec une photo pour me dire


Alors, tu te lances?


J'espère vous voir nombreux pour participer à cette expérience inédite, et savourer le plaisir de recevoir un colis surprise dans votre boite aux lettres. Alors à vos mails!


Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Transport mongol


"Se déplacer": est-ce aller d'un point A à un point B ou bien errer sans but? Voyager ou bouger sur un trajet quotidien?

Il est tant de façon de se déplacer, et pourtant Ma' nous demande de l'illustrer en une seule image pour le projet 52 de cette semaine.




Se déplacer, c'est aller d'hier vers demain et prendre la train de la modernité. En Mongolie, se déplacer, c'est encore et toujours cavaler à dos d'équidé, mais il est une autre solution qui trouve sa place dans les steppes.



La moto, le mode de déplacement passe-partout qui se joue des gués et des accidents de terrains, et qui dévore désormais les kilomètres de steppe.




Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Cavali'Erre a 1 an!

Aujourd'hui, le blog a un an! Une aventure incroyable, enrichissante, étonnante, pleine de surprises et de découvertes, que j'ai été heureuse de partager avec vous, lecteurs.
Il y a un an jour pour jour paraissaient mes trois premiers articles, pour me présenter, et bien sûr ce jour-là je vous parlais déjà de la Mongolie, en vous invitant à découvrir un petit guide de sécurité à cheval, version Mongole.

Depuis, j'ai découvert tout l'univers des blogs équestres, une aventure commencée grâce à ma première participation à la Cavalcade des Blogs sur le thème de la sérénité à cheval, qui m'a valu mon tout premier commentaire sur ce blog par Gäelle, la créatrice de la Cavalcade. Elles sont nombreuses ces blogueuses équestres qui me suivent et que je remercie très fort pour leur soutien et leurs commentaires. Cyrielle, Naja, Philippine, Alexia, Amaya, Marylou, fidèles parmi les fidèles, et toutes les autres. Et puis il y eu les voyageuses, qui souvent aiment aussi les chevaux, Rory, Mali, Alicia,...

Et enfin, il y a eu mon inscription à Hellocoton, la plateforme de blogs grâce à laquelle j'ai déniché quelques pépites de blogs très différents du mien, mais si enrichissants, et là aussi des lectrices fidèles, Marie-France, Aileza, Aline... C'est aussi sur Hellocoton que j'ai découvert Ma', dont je suis (avec plus ou moins de régularité) le défi du projet 52.


Cavali'Erre, c'est le blog d'une cavalière qui voyage, une rêveuse qui aime les mots et les errances poétiques, un petit monde qui s'est construit au fil des jours, autour des chevaux, du voyage et de l'écriture.

Cavali'Erre, c'est 95 articles publiés, plus de 800 commentaires et 35000 pages vues. C'est une aventure extra-ordinaire, le plaisir d'écrire et le bonheur d'être lue, la rencontre de nouveaux univers et de tant d'idées originales chez les autres blogueurs et blogueuses, un voyage partagé.

Cavali'Erre, c'est des lecteurs qui arrivent sur mon blog par mes réseaux sociaux, Twitter, Facebook, Google Plus, Horsealot et Hellocoton, mais aussi via Google, et ses requêtes de recherches parfois insolites.



Tant de belles choses sont nées au cours de cette année, alors à toi, lecteur, je voudrais simplement dire merci.

Cavali'Erre, c'est une seconde année qui commence, avec quelques nouveautés sur le design du blog, pour vous le rendre encore plus accessible. Et parce qu'un tel anniversaire, ça se fête, une surprise est en préparation! Restez connectés dans les semaines à venir!


Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Variations apéritives

Exercices de style: Déclinez la phrase suivante selon les styles proposés.

"Boire un verre en terrasse entre amies."




Percutant: Soudain vides, les verres claquèrent sur la table sous un soleil frappant!

Délirant: Tchin ! Tchin ! Glouglouglou! Aaah...

Grandiloquent: Oyez, oyez, damoiselles et damoiseaux, entendez l'histoire de ces gentes dames qui se réunirent sur le belvédère de la noble résidence princière. Elles y savourèrent dans un silence feutré le doux nectar du fruit de la vigne.

Émouvant: Ah, quel tendre souvenir qu'évoque l'arôme de cette boisson, celui d'un après-midi d'autrefois en bonne compagnie.

Bloguesque: A midi, à minuit, à l'heure du thé ou à la pause café, dans le canapé, sur un lit, au soleil ou dans le métro, elles se sont retrouvées par le pouvoir de réunion asynchrone du grand Virtuel pour s'abreuver d'un flot littéraire intermittent.

Cosmique: Abritées de l'astre solaire par un voile à la légèreté atmosphérique, les amies à l'allure sidérale savouraient un divin breuvage au pétillement stellaire saupoudré d'un voile lacté.


Ce texte est (très) librement inspiré du livre "Exercices de styles" de Raymond Queneau.

C'est ma participation au premier apéritif cosmique organisé par une blogueuse que j'adore, tout aussi cosmique que son blog, et que je vous invite vivement à découvrir, j'ai nommé Aileza.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Anecdote: à cheval sans mors?

La semaine dernière, nous partions à cheval sans selle. Cette semaine, je vous raconte ma première expérience à cheval sans mors...

Février 2014. Randonnée en Alsace.

C'est l'hiver, nous effectuons deux balades par jour en rentrant nous réchauffer au chalet pour la pause de midi et le soir. Nous avons donc la possibilité de changer de monture entre deux balades. Le principe ici, c'est que le cavalier choisit le cheval qu'il a envie de monter, au feeling. Et ça marche!

Moi qui n'ai pourtant jamais été attirée par cette race, j'ai eu un coup de cœur pour un petit pur sang arabe gris à l’œil pétillant. Je demande donc si je peux monter Kinto. Réponse de Marco, le guide: "Pas de problème, mais je te préviens, il est monté sans mors".

Et là sur le coup, j'avoue, j'ai pas tout compris. Sans mors?

Dans ma tête défilent une série d'images aussi improbables les unes que les autres. Un filet avec deux montants du mors qui pendouillent, mais où attacher les rênes? Bon, ça doit pas être ça... Un licol? Euh, avec un pur-sang arabe plein d'énergie, là d'un coup je ne suis plus très rassurée... Des rênes attachées à la muserolle? Quelle idée farfelue! Rien sur la tête du cheval et une cordelette autour de l'encolure pour donner la direction? OK, là, je crois que j'ai surement trop d'imagination. Mais c'est vrai quand même, on fait comment pour monter un cheval sans mors?


Kinto ... sans mors
Bon, ce petit moment de panique passé, je vais quand même préparer mon cheval. On ne sait jamais, je trouverai peut-être un mors caché dans un coin...

Et puis finalement, non, Kinto est bien monté sans mors. Mais pas sans équipement adapté. Je n'en était pas si loin finalement: un filet où les rênes sont fixées sur une muserolle spécifique, et donc avec une action sur le chanfrein plutôt que la bouche. (Un side-pull?)


Et une fois partis, la balade s'est très bien passée. Je n'ai pas remarqué de difficulté particulière pour moi qui n'en avais aucune habitude. A vrai dire, j'ai même très vite oublié que mon cheval était sans mors et j'ai profité du moment. Avec un cheval plein d'énergie, qui avait bien envie d'avancer encore plus vite. Dommage pour nous, on n'avait pas le droit de doubler les copains! Et j'ai tellement aimé que j'en ai redemandé le lendemain.

Conclusion: avec un cheval habitué et un matériel adapté, aucune raison d'avoir peur de monter sans mors. Merci Kinto pour cette aventure découverte du sans mors et ton énergie sans limites.

Si vous voulez avoir une idée de ce qu'il est possible de faire à cheval sans mors, voici un article par une cavalière plus expérimentée que moi sur le sujet.
Et vous, quelle a été votre première expérience du "sans mors"?


Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Murs de craie, murs d'Histoire - Instantanés Singuliers

Voyager: s'évader au rythme de ses pas. Voyager, c'est partir vers ailleurs, souvent partir loin de chez soi. Mais c'est aussi partir vers l'autrefois, un voyage dans l'Histoire auquel je vous invite aujourd'hui, à travers les souvenirs gravés sur les murs de mon village.

Un village au cœur de la Champagne, construit avec la pierre locale. La craie, celle qui forme les murs épais, celle qui laisse ses traces blanches sur celui qui s'y frotte d'un peu trop près. La craie des murs usés par les ans, un tableau blanc pour tous les passants, marquée au fil des années des traces de leur passage. Matière friable qui garde l'image des gravures d'autrefois, sur les maisons comme sur les pans de l'Eglise.


Croix gravées dans un mur de craie


Entre les fioritures, quelques traces d'écritures, à chacun de les interpréter, laisser son imagination remplir les blancs du temps. Souvenirs d'autrefois, combien d'années ont passé depuis qu'un audacieux a laissé ce message? Face à l'école, ce mur a-il servi de tableau d'exercice pour les porteurs d'un bonnet d'âne?




Les traces anciennes, noircies par les années, recouvertes de la blancheur immaculée de petits nouveaux qui veulent se faire remarquer. Souvent difficiles à dater, sauf quand un petit malin comme Pascal se souvient de la date de son passage.


PASCAL 27/11/81

Maurice lui a préféré s’entraîner, écrire son nom sans se tromper, son écriture qui glisse doucement pour s'affiner.



Combien d'années, combien d'histoires, quelle Histoire ont vu ces murs? Parfois bien difficile de dater le passage des années, sauf quand un indice est laissé dans le vocabulaire utilisé. Tiens, celui-ci ne dois pas être très âgé.


LOL gravé sur un mur de craie

Mais d'autre parfois laissent évoquer les siècles passés, le temps qui passe presque effacé, quand le toucher y voit mieux que les yeux comme sur les murs de cette demeure qui abrita un jour mes ancêtres. Serait-ce en 1796 qu'elle est née? Peut-être, qui sait? En tout cas moi je me prends à rêver de cette époque éloignée, où ces murs toujours fidèles venaient réchauffer les habitants quand l'hiver pointait son nez.



Et puis soudain, la modernité nous rattrape. Ces murs soignés, retapés, à qui l'on a voulu refaire une beauté. Murs amnésiques désormais de cet autrefois oublié, mais murs prêts à recevoir les traces d'un futur en construction.



Alors, quand parfois certains voudraient protéger leur maison de ces tags particuliers, est-ce pour préserver leur passé ou laisser à leur façon une marque dans le temps?


"Ne pas écrire svp" écrit sur un mur

Il est encore tant de traces, tant de mots incomplets, de symboles effacés que j'ai croisés sur ces murs, mais je vous laisse les inventer.

Alors dites-moi, quel message voudriez-vous laissez au futur, gravé sur un mur? Avez-vous déjà voyagé en lisant ceux glissés sur les murs de votre ville?

Voici donc en tout cas ce que je vois dans les murs de ma ville, un instantané singulier sur un thème proposé par Marie Kléber.




Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

La boisson du voyage

Thé ou café? Telle est la question cette semaine pour le projet 52. Une question qui a pour moi une réponse évidente, puisque je n'aime pas le café. Le thé par contre, avec son infinité de déclinaisons, j'adore. Et c'est une bonne chose, puisque c'est la boisson que j'ai le plus rencontrée en voyage, la boisson de la rencontre et de l'échange, souvent offerte et partagée avec les invités, partout dans le monde.


Le thé, je l'ai goûté à la menthe il y a bien longtemps en Tunisie, au lait salé en Mongolie, bien fade aux Etats-Unis, et enfin amer et sucré au Sénégal. En ce pays, comme souvent, plus que la boisson, c'est le rituel qui est à savourer, un rituel fait de patience et de tintements de verres, pour un thé servi 3 fois. Un rituel qui nous est joliment expliqué chez Petite Yaye, si vous voulez en savoir plus. Et c'est ainsi que je vous offre en souvenir l'image de Doudou qui prépare le thé à l'ombre d'un manguier.


Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Le cheval aux cinq allures

Pas, trot, galop. Trois allures, trois rythmes, trois cadences qui bercent le cavalier. Les fondamentaux du dressage, connaître une par une ces trois allures, dans leur finesse, leurs détails, leurs sensations. Marchée, sautée, basculée, trois allures et pas une de plus. Une petite différence, et c'est une erreur.

Et pourtant, il existe d'autres allures. Des allures confortables ou impressionnantes, des allures mises en valeurs chez le cheval aux cinq allures, l'incroyable Islandais.


Randi l'Islandais et sa selle Islandaise


L'amble d'abord, cette allure considérée comme défectueuse chez nos chevaux français. Comme le trot, c'est une allure à deux temps, avec en plus un temps de suspension quand elle est très rapide. Mais sa particularité, c'est qu'à l'amble, le cheval avance par bipède latéraux, et non diagonaux.

Chez les chevaux Islandais, cette allure devient "l'amble volant", tant elle peut être rapide et spectaculaire. D'ailleurs, il y a même des courses d'ambles pour chevaux Islandais! Et en plus, c'est une allure confortable. Voici l'amble en images. Notez la stabilité de la cavalière par rapport à sa vitesse!





Cependant, l'amble n'est que la cinquième allure des chevaux Islandais. En effet, tous ne possèdent pas cette allure naturellement, c'est pourquoi vous pourrez entendre dire d'un cheval Islandais que c'est un cheval "4 allures" ou "5 allures".

La quatrième allure des chevaux Islandais, celle que tous présentent et que j'ai pu tester, c'est le tölt. Le tölt est comme le pas une allure marchée à quatre temps, avec un ordre des posés identique à celui du pas. La différence, c'est qu'au tölt, le cheval n'a en permanence qu'un ou deux pieds au sol, contre deux à trois pour le pas, avec un engagement important des postérieurs et des mouvements très relevés des antérieurs.


Les phases du Tölt, par Takatölt

Là encore, c'est une allure extrêmement confortable, car le dos du cheval reste à l'horizontale, puisque c'est une allure marchée. Elle peut cependant être très rapide. Regardez l'accélération de ce cheval au tölt sur la vidéo suivante (à partir de 2min30).




Le tölt, j'ai testé, et c'est probablement ce qui m'a fait définitivement craquer sur le cheval Islandais. La vitesse conjuguée à la stabilité, une sensation de flotter au-dessus du sol tout en restant assis dans un fauteuil, c'est magique. C'est l'allure la plus confortable que je connaisse, une impression surprenante d'avancer sans avoir à faire d'effort pour suivre le mouvement du cheval. Une expérience à vivre!


Les Islandais et les ânes au pré

D'ailleurs, le tölt, c'est tellement confortable que la première fois que je l'ai testé, c'était à cru. Car avec un cheval Islandais, pas besoin de selle ni d'étriers pour rester sur le dos de sa monture. Un dos bien large et des allures sans pareilles, le cheval aux cinq allures est l'idéal pour la monte sans selle!



Alors, à la Cavalière Anonyme, qui me demande, pour la nouvelle édition de la Cavalcade des blogs, ce que je ferais avec un cheval sans selle, je lui réponds que j'irais tölter sur le dos du cheval aux cinq allures!


Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...