Une journée type en Laponie

La Laponie en hiver, voilà bien un lieu qui stimule notre imaginaire. Mais là où nous en rêvons seulement, certains y vont. C'est le cas de mon amie Julie, Labinocline de Voyages à Lunettes, une passionnée de photographie qui aime voyager et nous fait découvrir une journée en Laponie, à cheval bien sûr.
C'est donc elle qui vous raconte aujourd'hui son voyage.



Introduction :


La Laponie n’est pas seulement la patrie du père Noël, c’est une région sub-boréale qui s’étend du nord de la Norvège à la presqu’île de Kola en Russie, habitée par un peuple ; les Samis.

Le drapeau Sami

La Laponie je la connaissais en été, sa toundra et ses paysages désertiques tout au nord et sa taïga et ses forêts boréales quand on descend un peu vers le sud. Mais aujourd’hui c’est de la Laponie en hiver dont je vais vous parler, plus particulièrement je vais vous emmener en Laponie Suédoise tout près de Kiruna (connue pour sa mine et son hôtel de glace), où j’ai pu faire de nombreuses activités telles que le traineau à rennes et la motoneige, mais surtout (et sujet de ce blog) faire de belles balades à cheval, à dos de petits chevaux Islandais. Vous parler de ma semaine de vacances serait beaucoup trop long, alors j’ai décidé de vous parler d’une de mes journées, sans doute la plus belle tant bien au niveau du temps qu’au niveau équestre.







Une chaude matinée :


Ce matin le thermomètre s’affole, seulement 6 petits degrés en dessous de 0, on est bien loin des -30°C d’il y a 2 jours, en plus un soleil radieux daigne enfin montrer son visage ; c’est le moment de sortir prendre des photos avant de monter à cheval pour cette dernière journée du voyage.


Les chevaux mangent paisiblement sous un ciel débarrassé de ses nuages


Je vais pouvoir me passer de ma sur-combinaison qui m’accompagnait ces derniers jours, la tenue de ski devrait suffire. Après une longue séance de photos pour profiter des belles lumières que nous donnent ce soleil rasant, je me dirige d’un pas réchauffé vers les écuries où doit nous retrouver notre guide. Ce matin c’est Kjölur qui me portera, il paraît que c’est le « biggest » de la troupe. Je prends son licol pour aller le chercher parmi ses compagnons, en plus d’être le plus grand, c’est aussi un grand joueur, il ne se laisse pas attraper comme ça ! Une fois « en-licoler » nous pouvons les panser à l’écurie. Pour une fois il n’y a pas de neige sur le dos de nos petits Islandais, par contre, c’est toujours aussi difficile de leur curer les pieds. Comment enlever un glaçon géant qui semble ne pas vouloir se déloger, bien calé entre les fers du cheval ? Et bien la technique ici c’est d’utiliser un petit marteau, si si, en plus du cure-pied. Ca y est, les pieds et les crins sont propres, la selle est sanglée, le filet est en position, nous pouvons partir.



Malgré mes après-ski, je monte sans problèmes sur le dos de Kjölur (c’est quand même beaucoup plus facile quand on n’a pas de sur-combinaison en plus). Et nous voilà sur le sentier principal, formé par le passage des motoneiges. Très vite nous nous en écartons pour arriver sur un chemin beaucoup plus escarpé, où seul un cheval de front peut passer. Les jambes de nos compagnons s’enfoncent dans la neige, celle-ci est un peu lourde et collante, ce n’est pas facile pour eux. Pourtant c’est sans difficultés qu’ils passent les creux et les bossent masqués par la couche épaisse de neige.

Nous traversons des sentiers escarpés, il ne faut pas quitter la route.

Sur la trace des Elans :


Ici et là, des traces d’animaux viennent rompre l’uniformité du manteau blanc posé tel un drap sur la nature. Puis nous nous mettons à tölter, le pas accélère, mon petit Kjölur se met à trotter et c’est partit pour le galop dans la poudreuse. La neige, bien que lourde, amortie chacune de nos foulées. Légèreté, voici le mot qui me vient à l’esprit. Nous avançons avec douceur et rapidité entre les arbres qui bordent le chemin. Nous ralentissons, il y a quelque chose au loin qui attire notre attention, qu’est-ce que cela peut être ? Cachés derrière les arbres deux Elans nous regardent avec étonnement.



Un élan tapi dans la neige nous regarde passer



Quels drôles d’animaux ! En cette saison ils ont perdu leur bois majestueux mais ils n’en restent pas moins imposants et impressionnants. Nous reprenons notre route pour ne pas trop troubler leur repos. Nous refaisons quelques foulées de tölt et de galop, avant de retourner à l’écurie, enfin presque, nous bifurquons juste avant pour lâcher les chevaux et faire quelques tours au galop à fond les ballons. Mon pauvre Kjölur n’arrive pas à rattraper les autres qui lui mettent quelques mètres dans la vue. Mais peu importe, l’important c’est de se défouler.


Mon petit Kjölur a bien galopé, son repos est bien mérité


Nostalgie quand tu nous tiens :


Après le repas copieux et une petite pause reposante, je reprends la direction des écuries, ça sent la fin. C’est avec nostalgie que je retrouve Blida et la prépare. La nuit tombe. Nous partons faire notre dernière randonnée nocturne. Peu à peu le ciel s’assombrit, mais ce n’est pas la pénombre pour autant ; la neige vient illuminer notre chemin. Les étoiles apparaissent et scintillent dans le ciel. Ça a l’air d’être dégagé ce soir, on pourra peut-être observer une aurore boréale. C’est avec calme que nous nous enfonçons dans la forêt de bouleau pour la dernière fois. Nous contemplons le ciel, et nous arrêtons pour observer les animaux, difficiles à apercevoir dans ce clair-obscur. Puis après cette balade tranquille nous regagnons les écuries. Cette fois c’est bien terminé, le voyage s’achève. Je brosse une dernière fois ma jument avant qu’elle ne passe une bonne nuit au chaud. La nuit sera longue en discussions autour du repas, mais aussi à scruter le ciel en espérant qu’une aurore boréale montre le bout de son nez. Pour l’aurore boréale ce sera pour une prochaine fois, car oui, je reviendrai, je ne sais pas quand mais je reviendrai.


Dernier pansage, Blida est prête

Petit conseils :


Si comme moi vous souhaitez découvrir ou redécouvrir la Laponie en hiver, vous trouverez quelques conseils en habillement par ici. Je ne saurai trop conseiller d’emmener en plus une bonne tenue de ski (et oui par -20°C il faut bien se couvrir) et de bons après-ski (et oui le cheval en Moon-Boots c’est possible). Là où j’étais ils fournissaient pas mal de matériel pour le grand froid notamment des grosses combinaisons, mais aussi les après-ski et des moufles super-chaudes spéciale équitation avec trois doigts. Alors convaincus ?


Une bonne tenue d'hiver pour supporter le froid

Des moufles spéciales équitation qui tiennent bien chaud


J'espère que ce voyage vous a plu! Et n'oubliez pas, il vous reste une semaine pour participer au grand concours organisé pour l'anniversaire du blog!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

[Concours] 1 an et 101 articles pour Cavali'Erre

*Résultats du tirage au sort*

Voici les gagnants: 
  
Remportent une parka, offerte par Randocheval: Amaya, Lynette Abelle et Béa 

Remportent une polo, offert par Randocheval: Nathalie F., Gaelle de Cheval-Facile, Vanessa Degrave, Ice Queen et Josiane Durieux

Remporte le tour de cou offert par Takatölt: Aymeline

Remportent les bons d'achats à valoir chez Takatölt: Melo et Fred-Steph l'aminot

Remporte les boucles d'oreilles offertes par Cheval-Cadeaux: E. Bardet

Voici donc les noms des 12 heureux gagnants de ce concours. Il recevront sous peu un mail de ma part pour préparer l'envoi de leur lot. 

Je vous remercie tous pour vos participations et les gentils messages que vous m'avez laissés! À bientôt!
 

****
Cavali'Erre, c'est une aventure de chevaux, de voyages et de mots. Une aventure qui dure depuis plus d'un an déjà. Alors, pour ce 101ème article sur le blog, je voulais vous faire un cadeau pour fêter ça. Un cadeau qui sera exceptionnel grâce à mes trois partenaires, Randocheval, Takatölt et Cheval Cadeaux, qui me permettent aujourd'hui d'organiser un concours.

Alors, parce que je suis sûre que vous êtes impatients, voici les cadeaux que vous pouvez gagner. 

12 lots à gagner !


8 LOTS VÊTEMENTS RANDOCHEVAL


Randocheval, c'est une agence de voyages équestres bien sûr. Saviez-vous que sa boutique vous propose aussi un équipement choisi et adapté pour les cavaliers au long cours?


Ils vous offrent ainsi 3 parkas à choisir entre le modèle femme ou le modèle homme, conçues pour la pratique de l'équitation. Même si le beau temps arrive, elle sera présente pour votre confort à cheval dès le retour inévitable des frimas.

 

Comme ils sont très généreux chez Randocheval, vous pouvez aussi de gagner 5 polos modèle Laïkipia, un polo très féminin et pourtant à la coupe adaptée pour les cavalières. Avec ses manches longues, il est idéal pour se protéger du soleil.

Ce sont donc 8 très beaux lots pour faire voyager les cavaliers qui vous sont offerts par Randocheval.
3 LOTS ISLANDAIS TAKATÖLT

Mon second partenaire est Takatölt, un petit atelier français de confection de textiles et accessoires, qui vous propose de très chouettes visuels à l'image du cheval Islandais.

Pauline, sa créatrice, vous offre un joli tour de cou multifonction couleur chocolat, avec un élégant motif d'un cheval au tölt, pour vous protéger par tous les temps et surprendre vos amis cavaliers en leur faisant reconnaitre cette allure unique.


De plus, pour vous laisser choisir parmi les supers t-shirts, vestes, sacs et autocollants aux motifs uniques et personnalisables, vous pouvez aussi gagner 2 bons d'achats de 5€ valables sur la boutique en ligne de Takatölt.
1 LOT BIJOU CHEVAL CADEAUX 


Enfin, pour vous évader tout en restant chez vous et être une cavalière élégante en toutes circonstances, Cheval Cadeaux, le spécialiste des cadeaux sur le thème du cheval, vous offre cette paire de boucles d'oreilles Pégase en argent. Parce qu'à nous toutes, les chevaux font pousser des ailes!

 Vous souhaitez gagner l'un de ces 12 supers lots? C'est simple!

Comment participer?


Pour participer, il vous suffit d'aimer la page Facebook du blog et celles de mes partenaires:

Facultatif: Pour avoir des chances supplémentaires de gagner, vous pouvez partager ce concours sur Facebook (+1 chance) et/ou sur Twitter (+1 chance).

Ensuite, vous n'avez plus qu'à me signaler que vous participez, en m'indiquant votre nom et adresse mail dans le formulaire suivant, ainsi que vos liens de partage si vous voulez gagner des chances supplémentaires. 

La date limite de participation est fixée au 4 juin 2015 à 23h59.

Les gagnants seront tirés au sort parmi les participants. Un grand merci à mes partenaires pour leur générosité.

Voici le formulaire à remplir, à vous de jouer!

Le concours est terminé!


Jeu gratuit, inscriptions du 21 mai 2015 au 4 juin 2015 à 23h59, France métropolitaine, Suisse et Belgique uniquement. Une seule participation par personne. Tirage au sort avec random.org parmi les participations valides. Un seul lot par gagnant. Résultats en edit du post d'annonce du concours. Les gagnants seront contactés par mail. Les adresses mails seront utilisées uniquement pour contacter les gagnants et ne seront pas conservées. Les lots seront envoyés directement par les partenaires.


Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Voyager à cheval avec Randocheval [Partenaire]

Voyager à cheval, tu en rêves? Partir à l'autre bout du monde rencontrer des races de chevaux locales, galoper sur leur dos, découvrir des paysages à couper le souffle et faire connaissance avec les peuples cavaliers, tout un programme.


Mais si, comme moi, tu es un aventurier un peu timoré, mieux vaut partir organisé pour oser partir. Personnellement, j'aime voyager, mais j'ai aussi besoin d'être rassurée, en sachant que je peux faire confiance à ceux qui vont m'accueillir sur place, et en ayant un interlocuteur connu en cas de soucis. Voyager oui, mais pour moi pas n'importe comment. D'autant plus que je suis une femme qui voyage seule.

Alors, quand en 2012 j'ai décidé de me lancer pour la première fois dans l'aventure de la randonnée à cheval à l'étranger, je me suis tout naturellement tournée vers l'agence de voyage spécialisée dans la randonnée équestre Randocheval.


Pourquoi Randocheval?


Randocheval est une agence de voyage créée par deux passionnés qui propose uniquement des voyages en lien avec le cheval: randonnées à cheval bien sûr, mais aussi séjours linguistiques, stages éthologie, périple en roulotte, voyages en famille ou convoyages de bestiaux avec les cowboys. D'ailleurs, les 8 membres de l'équipe partagent la passion du cheval, puisqu'ils sont tous cavaliers.


En conséquence, quand vous les appelez pour leur demander de vous aider à choisir votre voyage, ils vous comprennent et vous conseillent intelligemment. Ou si vous appelez sans avoir idée de la destination, mais en sachant que vous voulez une rando sportive, avec une date de départ précise, ils vous guideront dans vos choix selon vos souhaits. Testé et approuvé, c'est comme ça que je suis partie au Sénégal l'année dernière!

Au delà de cette spécialisation équestre, j'aime le côté rassurant de partir avec une agence de voyage reconnue et bien établie (fondée il y a 17 ans tout de même!). D'abord parce que c'est pour moi une assurance.

Une assurance parce que tous les voyages proposés par l'agence sont vérifiés, le plus souvent par des membres de l'équipe Randocheval. Pas de mauvaise surprise à l'arrivée, ce qui est vraiment un plus quand on part à l'autre bout du monde! D'ailleurs, le catalogue de randonnées évolue chaque année, en fonction de la situation dans les pays de destination: tout est pensé pour la sécurité du voyageur. De plus, des avis de voyageurs sont disponibles sur leur site Internet, ce qui permet de faire un choix éclairé. (Et tout cela contribue à rassurer Papa-Maman, ce qui n'est pas négligeable non plus!)

Une assurance aussi en cas de "pépin". Vous savez, ces imprévus qui peuvent survenir en voyage, du type volcan Islandais qui se réveille et empêche les avions de décoller. C'est là que l'agence de voyage est utile, puisqu'elle gère votre voyage dans son ensemble, et pas seulement la partie randonnée. J'aime donc beaucoup ce côté du voyage où je n'ai rien à gérer, pas de besoin de chercher les vols ou de courir après la voiture de location à l'arrivée.

Enfin, comme je connais bien peu de cavaliers qui aiment les voyages équestres comme moi, Randocheval me permet aussi de ne pas partir seule, et de rencontrer des passionnés qui me ressemblent. Le partage est en effet une part essentielle d'une randonnée, d'une part avec les locaux, mais aussi échanger et partager nos ressentis entre voyageurs.


Mon premier grand voyage à l'étranger: la Mongolie


Lorsque je suis partie en Mongolie, en mai 2012, c'était mon premier grand voyage aussi loin toute seule. J'ai donc opté pour la sécurité pour me rassurer (moi et ma famille). En 2011, Sabine et Thomas Grataloup, les fondateurs de Randocheval, ont ouvert une filiale spécialisée dans la Mongolie. Randocheval Mongolie, c'est une agence née de leur coup de cœur pour ce pays et animée par leur souhait de soutenir le mode de vie des éleveurs mongols tout en proposant des voyages de qualité. Les conditions étaient donc toutes réunies pour me lancer dans l'aventure.
 
L'équipe locale de Randocheval Mongolie

Et ceux qui me lisent régulièrement savent que je ne le regrette pas, puisque j'ai moi aussi eu un coup de cœur pour ce pays exceptionnel et son peuple rude et fier. Si au départ, j'étais un peu inquiète de partir dans un pays très lointain et reculé, mes peurs se sont évaporées quand j'ai rencontré mes compagnons de voyage et dès l’accueil chaleureux à l'aéroport d'Oulan-Bator par Yeruult, le directeur exécutif de Randocheval Mongolie lui-même. Il faut dire que pour 6 voyageurs, nous avions une équipe de 6 personnes pour prendre soin de nous, un voyage aux petits oignons.

La Mongolie à cheval reste aujourd'hui le voyage qui m'a le plus marqué, et la première destination que je conseillerai au cavalier voyageur en quête de découvertes. Mais si vous préférez le sable, la civilisation ou la verdure, il y a forcément un voyage pour vous, puisque Randocheval propose entre 50 et 60 pays de destination, avec 1 à 10 itinéraires par pays.


En France aussi


Parmi ces pays, il y a bien sûr la France. En France, les questions de sécurité sont différentes, mais l'intérêt de Randocheval est tout autre. Les possibilités de randonner à cheval en France sont légions, toutes différentes. Partir avec une agence de voyage permet d'une part d'avoir une sélection de voyages dont la qualité est vérifiée, et d'autre part d'avoir un avis objectif pour choisir la randonnée qui nous conviendra. Ce sont les avis de cavaliers sur le site Internet de Randocheval complétés par les conseils reçus au téléphone qui nous ont convaincues, mon amie et moi, de partir ensemble pour un week-end en Normandie l'année dernière, alors que nous avons un niveau équestre très différent.
 
Dans la brume normande à dos d'Islandais
Pour choisir une super rando à cheval en France, je vais vous confier une astuce personnelle toute simple: quand les boissons sont à volonté, guide bon vivant et bonne ambiance garantis!


Pour conclure


Pour mes voyages à cheval, j'ai donc choisi Randocheval depuis quelques années. J'ai rencontré peu de problèmes lors de mes voyages avec eux, si ce n'est un petit souci au moment de mon départ au Sénégal. Heureusement, tout s'est résolu une fois sur place. Et surtout, je suis revenue de chacun de mes voyages avec des étoiles dans les yeux et des rêves plein la tête. Je repars donc régulièrement en confiance avec cette agence et vous la conseille.

Le seul point négatif: une fois que vous êtes partis avec Randocheval, vous recevez chaque année par courrier le catalogue des randonnées, qui vous donne encore plus envie de repartir!

Si après la lecture de cette article, vous avez envie de partir voyager à cheval, c'est sur le site Internet de Randocheval et celui de Randocheval Mongolie. La plupart de ces randos se font avec des guides francophones, mais si vous avez des amis non francophones, vous pouvez aussi partir en voyage en Mongolie en anglais!

http://www.cavalierre.fr/search/label/Je%20dis%20voyage...

Alors, qui veut partir en voyage?
 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Toucher les étoiles

C’est l’histoire d’une rencontre à l’autre bout du monde. Un voyage à cheval au Sénégal, sous un soleil de plomb en cette fin de saison sèche. Entre la mangrove et les tans, j’ai erré sur le dos d’un cheval, un étalon nommé poulain, « Molnai » en Sérère, cette langue sénégalaise. Nous avons avalé les kilomètres et le sable, écouté chanter les oiseaux et profité de ces immenses plages abandonnées.


Passage secret sous les palétuviers

Et puis, je l’ai rencontrée. Son corps fin et mince faisait d’elle une athlète épanouie. Petite, souple et énergique, elle avait tout pour me séduire. Et son caractère bien trempé n’était pas non plus pour me déplaire. Ce jour-là, sa robe parsemée d’étoiles m’a fait rêver de l’accompagner pour aller les frôler.

Alors, sans hésiter, j’ai délaissé son frère pour partager avec elle un moment privilégié. Parties par la porte dérobée, nous nous sommes glissées entre les arbres cachotiers, pour mieux profiter de notre escapade. Nous fut alors offert un temps pour nous apprivoiser, bercées par la musique multicolore de chanteurs ailés. Doucement, sans un mot, j’ai écouté les sensations transmises par nos corps réunis.

D’abord l’hésitation, le doute, des tâtonnements, ces premiers pas à deux pour chercher à se comprendre, deux danseuses en répétition avant la grande représentation. Petit à petit, deux cœurs qui s’accordent, l’appréhension qui cède sa place à la compréhension, deux âmes qui vibrent sur la même note. Et puis l’harmonie, un accord indicible, foudroyant et jubilatoire, quand deux corps ne font plus qu’un.

Alors, quand soudain devant nous un paysage lunaire fut dévoilé, nous nous sommes élancées, ivres de liberté, faisant voler le sable tel une poussière d’étoiles.


Terrain de jeu géant pour cavaliers


Elle s’appelait Stella, un nom assorti à sa robe. C’était une petite jument de race sénégalaise qui m’a emmenée le dernier jour de mon séjour en cette terre lointaine galoper sans retenue dans le paysage stellaire des tans. Une matinée hors du temps, un voyage exceptionnel. Si un jour je retourne au Sénégal, j’irai retrouver Stella, pour découvrir sur son dos ce pays paré de verdure après la saison des pluies. Entre les oreilles de Stella, j’ai touché les étoiles et trouvé ma liberté.
 
Molnai et moi, dans la mer

Voici le récit d'une matinée de mon voyage au Sénégal, souvenir écrit pour le concours Ekibox qui était sur le thème "I need to escape". C'est le souvenir d'une petite jument très sympa qui m'a fait voyager.




Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...