Ode aux Tordus


C'est au cœur de la forêt touffue
Que se dissimulent les tordus,
Avec leur drôle d'allure
Cachée par une dense chevelure.

Comme une danse figée,
Leurs membres dégingandés
S'étirent et se replient,
Se lient et se délient.

Hêtres tortillards,
Arbres bizarres,
Cabanes enchantées,
Refuges pour les fées.

On les dit Faux,
Comme s'ils n'étaient pas beaux,
Mais à Verzy,
Ils respirent la vie.

Fau de Verzy

De la Nature ils sont nés,
Par l'Homme ils furent choyés,
Et grâce à l'Une et l'Autre,
Ils sont Naturellement Votre.


Ceci est ma participation aux Instantanés Singuliers #5 de Marie Kléber, et une invitation à aller vous promener dans la forêt de Verzy, sur la Montagne de Reims, pour y découvrir ces arbres si particuliers que sont les Faux.
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. En effet ils inspirent ces arbres.
    Très jolie ode aux tordus soit dit en passant.

    RépondreSupprimer
  2. Très, très joli texte ! Tu m'as l'air bien en forme <3

    RépondreSupprimer
  3. Toujours une très belle inspiration et une écriture qui nous fait rêver.

    RépondreSupprimer
  4. J'A-DORE ! Je suis une amoureuse des arbres depuis toujours et ton poème me touche ! Superbe !

    RépondreSupprimer
  5. Ces arbres sont magnifiques! Et ton poème leur rend un bel hommage. Première participation très réussie. Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, troisième participation quand même ;-) Mais merci Marie :-)

      Supprimer
  6. Ceci ne fait que confirmer ton don pour la poésie Emilie =)... Vraiment !

    RépondreSupprimer

Ce sont vos commentaires qui me donnent envie d'écrire de nouveaux récits. Alors n'hésitez pas: Sélectionnez "Nom/URL", indiquez un nom et laissez un message. Merci et au plaisir de vous lire.