Petite astuce hivernale

Ces derniers temps, j'ai pris une petite habitude qui semble surprendre les cavalières de mon nouveau club. Au point où certaines me demandent si j'ai besoin d'aide pour préparer mon cheval! Pourtant, ça va, ça je sais faire. Mais c'est vrai que j'ai tendance à faire une petite pause dans la préparation de mon cheval au moment de mettre le filet.

Voilà donc ce qui les surprend: un cheval à moitié préparé au milieu de l'écurie, avec les rênes autour du cou et moi le filet dans les mains. Mais non, je ne suis pas en train de me demander que faire de ce tas de lanières en cuir (encore que, je galère bien avec la martingale du grand Moby Big que je monte régulièrement). Simplement, au moment où mes mains effleurent le mors, elles ressentent tout le froid hivernal qui s'y est accumulé. 

Souvenez-vous, c'est dans sa bouche que vous mettez le mors

Alors, au lieu de tenter de glisser ce drôle de glaçon métallique dans la bouche d'un cheval récalcitrant (et franchement, vu la température du truc, je le comprends), je prends quelques instants pour l'entourer de mes mains et le réchauffer. Le mors, hein, pas le cheval! Lui réussirait plus vite à me réchauffer que moi je pourrais le réchauffer! Bref, donc, je bugue un temps dans la préparation de mon cheval, les mains en train de congeler autour du mors de mon cheval. Et alors j'ai un mors un peu moins froid, que je peux faire accepter plus facilement à mon cheval.

C'est un geste tout simple, tout doux, pour lui offrir un peu plus de confort. Un petit rien du tout pour moi mais tant pour lui.
 
Le grand Moby, qui profite en ce moment de ma petite habitude


Alors je me demandais, tout simplement: le faites-vous aussi? Est-ce tellement surprenant de songer qu'un cheval puisse difficilement apprécier d'avoir un mors très froid dans la bouche, même s'il finira par se réchauffer? Dites-moi que je ne suis pas la seule?

En tout cas, il y a une chose qui me fait plaisir: celles qui me voient agir ainsi s'interrogent sur ce geste, et en comprennent le sens. Alors je le partage avec vous, pour transmettre aussi un peu de chaleur à chaque cheval que vous monterez cet hiver! Voici donc une astuce, un truc, une drôle d'habitude que j'avais envie de partager avec vous. Deux mains autour d'un mors, pour transmettre à mon cheval toute la chaleur présente dans mon cœur


Ce petit geste est ma participation inattendue et improbable à la Cavalcade des blogs de cet hiver, proposée par Gaëlle, qui nous invite à partager nos trucs et astuces de cavaliers. Et parce que Gaëlle nous à lancé un défi, celui de réunir 25 participants pour cette édition de la Cavalcade, je vous invite vous aussi à participer!

Et parce que c'est bientôt Noël, je vous invite aussi à lire la Calendrier de l'Avent en ligne qui vous est offert par les blogueurs équestres. Vous pourrez y découvrir ma participation la semaine prochaine?
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

25 commentaires:

  1. Je ne monte pas souvent avec mon mors, mais quand c'est le cas, OUI je le fais ! Et pareil, on m'a aussi demandé ce que je faisais avec mon mors... et au final on me dit que c'est une bonne idée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'en écrivant cet article, un nouvel avantage du sans-mors m'est apparu^^ Et une copine qui fait des pauses bizarres en préparant son cheval, une! Cool! :-D

      Supprimer
  2. Cela semble tellement naturel (un peu comme le pédiatre chauffe le stéthoscope avant de le poser sur la peau d'un bébé) mais je crois que je n'ai jamais vu quelqu'un le faire en club... :-(
    Je me demandais si les mors en caoutchouc ou en résine avaient un contact plus agréable pour la bouche du cheval et moins froid en hiver ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ne le vois pas souvent non plus.
      Et je pense en effet que le caoutchouc et la résine sont moins froids (sauf l'articulation et les anneaux) et probablement un peu plus doux dans la bouche du cheval.

      Supprimer
  3. J'essaie aussi de le faire le plus souvent possible (notamment quand je monte en Savoie, le soir, par des températures proches de 0°C).
    Il me semble avoir lu il y a quelques temps le témoignage d'une cavalière qui plaçait une chaufferette entre ses mains et le mors, histoire de se réchauffer en même temps qu'elle réchauffe le métal. C'est un truc qu'il faudrait d'ailleurs que je teste à l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'adore la technique de la chaufferette, trop bien!

      Supprimer
  4. Tu imagines bien que je ne le fais pas puisque je ne monte pas. Mais je trouve ça chouette que tu penses à ça. Les chevaux vont se battre pour être montés par toi^^. Bisous !

    RépondreSupprimer
  5. Petite astuce que je connaissais, et que j'applique (sauf si je manque de temps, j'avoue ^^). Mais ça doit être appréciable pour le cheval. Après, avec les 15°C qu'il a fait ces derniers jours (à 1 semaine de Noel !! ), il n'y avait pas franchement besoin...

    RépondreSupprimer
  6. Merci à toi d'avoir partagé cette astuce pleine de bon sens, et malheureusement trop peu pratiquée....
    Participation validée !
    Pour répondre à ta question : cheval monté en licol.... problème résolu pour nous :)
    Mais les poneys attelés appréciaient bien d'avoir des mors tièdes par contre ! ;)
    Sans conteste !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gaëlle. Et encore un fan de monte en licol, mais vous êtes partout ;-D

      Supprimer
  7. Super ton article ! Pourtant, trop peu de gens le font.
    J'avais fait un article à ce propos sur le blog, du temps où Kalinka avait encore un mors. Encore mieux, j'emmenais une petite chaufferette et laissais agir pendant le pansage dans un chiffon, comme ça, mes mimines non plus ne souffraient pas du froid ^^.
    Mais aujourd'hui, plus de mors, problème réglé et une Kalinka toujours partante pour mettre la tête dans le filet :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème de la chaufferette, c'est qu'il faut la renouveler à chaque fois, et ne pas l'oublier ;-) Mais ça serait sûrement bien pratique si j'y pensais :-D

      Supprimer
  8. Un seau d'eau chaude c'est pas mal aussi, de plus, le seau refroidi pendant le travail et du coup, le loulou a de l'eau ni trop froide, ni trop chaude qu'il boit avec plaisir après la reprise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'avais le temps, je mettais aussi les mors dans un seau d'eau chaude, en plus ça permet de retirer les petits salissures qu'on aurait pas eu le temps de retirer à la précédente séance.

      Supprimer
  9. Je ne connaissais pas cette astuce, si pertinente et logique pourtant. Un bon conseil que je vais retenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas découvrir la joie d'avoir les mains encore plus gelées grâce au mors bien froid alors :-D

      Supprimer
  10. Je lai toujours fait au moins je ne suis pas la seule ^^

    RépondreSupprimer
  11. Je lai toujours fait au moins je ne suis pas la seule ^^

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, oui, je le fais aussi et c'est vrai que c'est impressionnant comme les cavaliers ne pensent pas à ce détail pour pourrait améliorer sensiblement la relation et le confort du cheval. Pour ma part, je réchauffe le mors en le mettant entre mes cuisses, le temps de mettre mon gilet de protection : très efficace et c'est un endroit qui reste chaud. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  13. Tout dépend des mors que j'ai, s'ils ne sont pas métalliques pas forcément mais sinon je le glisse sous mon aisselle comme ça je peux continuer à faire autre chose en même temps ! Quand j'étais en écurie, j'allais carrément les passer sous l'eau chaude !

    RépondreSupprimer
  14. En plein hivers, mes petites mains ne sont pas assez chaude. Du coup, l'astuce de la chaufferette c'est pas mal !

    RépondreSupprimer
  15. Ah oui, je connais :)
    Je l'utilise aussi en été, on n'y pense pas mais le truc en métal peut devenir brûlant ^^
    Je le trempe dans l'eau et c'est tout de suite mieux pour la bouche de Ponpon :)

    RépondreSupprimer

Ce sont vos commentaires qui me donnent envie d'écrire de nouveaux récits. Alors n'hésitez pas: Sélectionnez "Nom/URL", indiquez un nom et laissez un message. Merci et au plaisir de vous lire.