Il suffit d'un regard...

Dans son œil, je vois la sagesse des années, la sérénité des expériences accumulées, l'impassibilité d'une grande dame au passé bien chargé.



Dans son œil fermé, je vois une envie de pleurer... Ah non pardon, ça c'est ses yeux fragiles et la conjonctivite... Bref, revenons à nos moutons, enfin à nos yeux donc.

Dans ses yeux, je vois une curiosité parfois réfrénée, un éclat malicieux, une intelligence à la profondeur complexe.

Dans son regard, je vois l'art de me déjouer, de me tenter, de me provoquer, je vois les rouages qui tournent et les engrenages d'une volonté farouche.



Dans ses œillades, je vois parfois les doutes, les questionnements, les interrogations, et l'envie de compréhension.  

Dans ses prunelles si sombres, je vois un abime sans fond, un univers insondable, des secrets bien gardés.

Dans ses pupilles, je vois un caractère bien trempé, l'expertise de la fainéantise, une tête de mule qui cogite.

Au fin fond de son iris, je vois apparaitre doucement la reconnaissance et la confiance, un lien en construction.



Il suffit d'un regard pour me plonger dans un autre monde, il suffit d'un regard pour me faire fondre.

Et porter ensemble nos regards vers l'horizon, vers demain et tous les demains qui suivront, vers ces mondes infinis qui s'ouvrent à nous, vers tous ces instants quotidiens où j'apprendrai à comprendre ses regards, à saisir ses nuances, à faire grandir ses expressions.

Il suffit d'un regard pour se souvenir de l'amour pour un cheval, il faudra mille regards pour qu'il nous l'offre en retour.

Et voici un aperçu de ce que je vois, un peu, dans ses yeux, pour ma participation à la Cavalcade des Blogs organisé ce mois-ci par Cheval et moi.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...