Combien pèse un cheval ? Comment évaluer son poids ?

Comprendre le poids moyen des chevaux

Le poids est peut-être un sujet tabou chez les humains, mais il est essentiel de comprendre l’impact du poids sur nos partenaires équins pour les garder en bonne santé. (Si vous préférez que vos chevaux soient plus « imposants », orientez-vous vers les races de chevaux de grande taille).

Un cheval moyen pèse entre 400 et 1 000 kilos, selon sa taille et sa race. Un pur-sang maigre et en forme pour la course, par exemple, pèse en moyenne entre 400 et 500 kilos, tandis que le Clydesdale moyen (pensez à Budweiser) pèse entre 800 et 1 000 kilos. Les poneys, quant à eux, pèsent généralement entre 100 kilos pour un poney Shetland et 500 kilos pour un poney plus grand comme un Haflinger.

Chevaux lourds et légers

En général, une race de cheval se classe dans l’une des deux grandes catégories suivantes : les chevaux lourds et les chevaux légers.

Certains chevaux sont classés dans la catégorie des chevaux de trait, comme les Clydesdales, les Percherons, les Belges et les Shires. Ces chevaux lourds sont ceux qui tiraient les charrues et les chariots des agriculteurs avant l’avènement du tracteur. Ces chevaux sont construits pour le travail avec des dos courts et des arrière-trains puissants, ces races ont tendance à peser entre 700 et 900 kilos.

Les chevaux légers, quant à eux, pèsent entre 400 et 700 kilos, selon la race et la taille. Ce sont les chevaux de grande taille le plus souvent utilisés pour l’équitation, les courses, l’attelage, la garde des troupeaux, etc. À l’extrémité la plus légère de ce groupe se trouvent les chevaux arabes, qui pèsent entre 400 et 500 kilos, tandis que le cheval de sport moyen pèse entre 550 et 600 kilos.

Combien pèse un cheval à la naissance ?

Croyez-le ou non, quelle que soit la race, tous les poulains pèsent environ 10 % du poids de leur mère à la naissance. Ainsi, une jument pesant 900 kilos donnera naissance à un poulain pesant environ 90 kilos. Un petit cheval ou un poney, pesant plus ou moins 400 kilos, aura un bébé qui pèsera environ 40 kilos.

Les chevaux grandissent rapidement et atteignent généralement 90 % de leur taille adulte à l’âge de deux ans.

Les 10 % restants vont un peu plus lentement. Un cheval continuera à grandir et à s’étoffer pendant les deux années suivantes de sa vie, pour atteindre sa taille adulte vers l’âge de quatre ans.

Lorsqu’on élève des poulains, il est important d’adapter le programme alimentaire à la race. Une alimentation trop lente ou insuffisante peut entraîner un retard de croissance, tandis qu’une alimentation trop abondante et trop rapide expose le cheval à une multitude de maladies orthopédiques liées au développement.

Le calcul du poids de la remorque du cheval est également très important.

Comment mesurer le poids de son cheval ?

  1. Une balance à bétail vous donne la meilleure mesure et la moins arbitraire. Vous avez peut-être vu quelque chose de similaire chez votre vétérinaire pour petits animaux et c’est la même idée, mais en plus grand.
  2. Les rubans de pesée sont semblables à ceux utilisés par un tailleur. Le ruban de poids pour chevaux est enroulé autour du tonneau pour obtenir une mesure approximative. La taille du canon (c’est-à-dire la zone de la sangle) se traduit par le poids du cheval. Les rubans de pesée conviennent mieux aux chevaux de taille « moyenne » et peuvent ne pas être aussi précis pour les chevaux plus petits, plus grands ou en pleine croissance.
  3. Les calculateurs en ligne utilisent une formule pour estimer le poids corporel de votre cheval. N’oubliez pas que les résultats sont une estimation du poids et non une estimation à la livre près, comme c’est le cas avec une balance. 
  4. L’évaluation à vue d’œil est la mesure la plus arbitraire du poids d’un cheval. Même les propriétaires et les vétérinaires les plus expérimentés peuvent se tromper de plus de 100 kilos.

Pourquoi devons-nous connaître le poids d’un cheval ?

En dehors de l’intérêt général, il existe quelques bonnes raisons de connaître le poids de votre cheval.

Le fait de connaître le poids de votre cheval vous aide à comprendre quelle quantité il doit manger.

Chaque cheval étant différent, la connaissance de son poids et de son mode de vie peut vous aider à déterminer la quantité qu’il doit manger. (Voir le calculateur d’alimentation pour chevaux de Purina).

Un cheval adulte « moyen » a besoin d’environ 5 à 6 kg de foin par jour.

Les chevaux consomment environ 2,5 % de leur poids corporel par jour.

N’oubliez pas de vous hydrater ! Un cheval a besoin de 15 à 45 litres ou plus d’eau propre par jour, selon la température et le niveau d’activité.

Connaître et comprendre le poids de votre cheval vous aide à surveiller et à comprendre les changements saisonniers.

Les chevaux ont tendance à perdre du poids en hiver, lorsque le fourrage est moins disponible et que leurs besoins caloriques augmentent.

Les chevaux ont besoin de calories supplémentaires pour rester au chaud pendant les mois froids de l’hiver et ces calories proviennent idéalement d’un foin de bonne qualité.

Il est également important de surveiller leur alimentation en été, car les chevaux peuvent facilement prendre de la graisse supplémentaire lorsque l’accès à l’herbe augmente.

Les chevaux fourragent ou grignotent de l’herbe et du foin jusqu’à 18 heures par jour.

Connaître le poids de votre cheval permet de détecter d’éventuels problèmes de santé et de déterminer le dosage des médicaments.

Un mauvais dosage des médicaments peut avoir de très mauvaises conséquences. Il est important de connaître le poids de votre cheval avant de lui administrer des médicaments puissants.

N’oubliez pas que même les meilleurs cavaliers peuvent se tromper de plus de 100 kilos.

Comment savoir si on est trop lourd pour son cheval ?

Connaître le poids de votre cheval permet de savoir quel poids il peut porter ou tirer en toute sécurité.

Un cheval moyen peut porter en toute sécurité environ 15 à 20 % de son poids corporel (par exemple, un cheval de 450 kg peut porter un cavalier de 65 kilos). 

Si l’on demande à un cheval de porter trop de poids pour sa taille, il risque davantage de souffrir de douleurs et de boiteries.

N’oubliez pas que le poids n’est pas la seule mesure de la santé et de la condition d’un cheval.

Lorsque vous évaluez le poids et l’état de santé général d’un cheval, examinez les éléments suivants :

  • La colonne vertébrale : Vous ne devez pas voir sa colonne vertébrale. Si un cheval est trop maigre, vous verrez une crête le long de son dos.
  • Côtes : vous devez pouvoir sentir, mais pas voir, les côtes du cheval.
  • Tête de queue/Croupe : L’attache de la queue ne doit pas être visible. Si elle l’est, le cheval est peut-être trop maigre.
  • Garrot : Le garrot est facilement visible sur un cheval trop fin.
  • Encolure : L’ossature du cou du cheval ne doit pas être visible. Si elle l’est, le cheval est peut-être trop maigre.

Poids et confirmation

La confirmation et le conditionnement jouent tous deux un rôle important dans la réussite du travail d’un athlète équin.

Le maintien d’un poids idéal est essentiel pour la santé à long terme.

La confirmation concerne la façon dont le cheval est constitué par rapport aux exemples optimaux de la race (par exemple, l’inclinaison de l’épaule, la forme de la jambe et la longueur du dos).

Les chevaux qui naissent avec des défauts structurels auront plus de mal à faire leur travail.

De même, les chevaux en sous-poids ou en surpoids auront également des difficultés. Il est important de les garder en bonne santé et de faire attention à leur santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *